Publicité

15 décembre 2020 - 10:00

Leurre et incitation à des contacts sexuels

Des victimes de Mark Major sont recherchées par le SPVM

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 25 novembre, un homme de 29 ans, Mark Major, se faisait passer les menottes par le Service de police de la Ville de Montréal en lien avec des accusations de leurre et d'incitation à des contacts sexuels. Selon le corps policier, il aurait pu faire d'autres victimes partout au Québec

Jusqu'à présent, dix jeunes filles âgées entre 12 et 17 ans, ont porté plainte contre lui. 

Mark Major serait entré en contact avec ses victimes par le biais d’applications mobiles et de plateformes de réseaux sociaux, où il se serait fait passer pour de jeunes artistes connus du public. Il aurait demandé aux jeunes filles ciblées de lui faire parvenir des photos explicites sous prétexte de les faire participer au tournage de vidéoclips. Une fois les images obtenues, il aurait tenté d’obtenir davantage de photos et de vidéos de ses victimes en les menaçant de diffuser le matériel déjà en sa possession. Major aurait aussi rapidement proposé à ces dernières de commettre des gestes à caractère sexuel.

Voici des pseudonymes qu’aurait utilisés le suspect lors de ses échanges avec ses victimes:

·laurence_officielstmartin

·3145alicia

·Mélissa Dufour 

Mark Major est un résident de Montréal, mais il aurait pu faire des victimes partout au Québec. Il a comparu le 26 novembre dernier au palais de justice de Montréal pour répondre à des accusations de leurre d’enfant, d’incitation à des contacts sexuels, d’obtention de services sexuels d’une personne de moins de 18 ans moyennant rétribution, d’extorsion, de fraude à l’identité ainsi que de production et distribution de pornographie juvénile. Il est présentement toujours détenu.

Les enquêteurs invitent toute personne qui aurait été victime ou qui connaît quelqu’un qui aurait pu être victime de Mark Major à se rendre au poste de son quartier ou à communiquer avec le 9-1-1 afin de déposer une plainte officielle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.