Publicité
23 mai 2019 - 15:39

Elle est actuellement présidente de la Commission politique du Bloc Québécois

Christine Normandin sera candidate dans Saint-Jean aux élections d’octobre prochain

Par Salle des nouvelles

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, était aux côtés de Christine Normandin pour confirmer qu’elle a été choisie comme candidate du parti dans Saint-Jean-sur-Richelieu aux élections d’octobre prochain devant des militantes et militants réunis à l’Auberge Le National.

« Christine Normandin fait partie de notre plan pour convaincre la Montérégie de revenir au Bloc. C’est une jeune avocate engagée qui a un rare sens du service public. Elle est d’ailleurs la bénévole de l’année 2018 du Jeune Barreau de Montréal pour les heures qu’elle consacre à aider les citoyennes et citoyens à se préparer pour leurs audiences devant les tribunaux. La population de Saint-Jean mérite d’être mieux servie à Ottawa avec Christine Normandin comme députée pour défendre sans compromis et sans relâche ses intérêts », a déclaré M. Blanchet.

Formée en droit et en sciences biomédicales, Christine Normandin travaille au cabinet Heyeur Jessop en droit de la famille international, œuvrant principalement dans le domaine des enlèvements d’enfants. En plus d’être bénévole au Jeune Barreau de Montréal, Mme Normandin s’implique dans le conseil d’administration de l’école secondaire Marcellin-Champagnat à Saint-Jean-sur-Richelieu, dont elle est originaire. Elle milite dans le mouvement souverainiste depuis plus de dix ans et est actuellement présidente de la Commission politique du Bloc Québécois.

« Saint-Jean a besoin d’une députée qui va défendre les agriculteurs sous gestion de l’offre devant un gouvernement canadien qui les trahit dans le libre-échange, puis les abandonne en ne planifiant pas un sou pour les indemniser avant les élections.  Alors que les changements climatiques rendent la menace d’inondations printanières quasi annuelle, c’est évident qu’il nous faut des élus qui soutiennent le développement économique vert chez nous plutôt que l’industrie du pétrole bitumineux dans l’Ouest. Nous devons aussi défendre la laïcité de l’État québécois, le français comme condition à l’obtention de la citoyenneté chez nous et l’intégration de l’immigration, trois enjeux où seul le Bloc défend la volonté du Québec au Parlement canadien », a déclaré Mme Normandin.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.