Publicité
20 juillet 2019 - 09:00 | Mis à jour : 12:09

Signature de la nouvelle convention collective des cols bleus et des cols blancs

La Ville de Richelieu s’entend avec ses employés

Par Salle des nouvelles

La Ville de Richelieu est heureuse d’annoncer qu’elle a signé, le 18 juillet dernier, une nouvelle convention collective avec ses cols bleus et ses cols blancs pour une période de sept ans.

Cette signature survient après une négociation courte et efficace, lors de laquelle les deux parties ont démontré leur réel désir de conserver l’excellent climat de travail qui prévaut à la Ville de Richelieu.

La convention collective, d’une durée de sept ans, prévoit des augmentations de salaire de 2,5 % pour les 6 premières années et de 3 % pour la dernière. Outre quelques ajustements mineurs, aucun changement n’est à noter relativement à l’ancienne convention collective en ce qui concerne les éléments qualitatifs de ce nouveau contrat de travail.

Les deux parties se disent satisfaites du résultat des négociations. Pour le maire de Richelieu, monsieur Jacques Ladouceur, ce dénouement rapide était prévisible. « Le contrat signé par les deux parties témoigne du climat positif qui règne au sein de la Ville, de l’excellence du travail et du dynamisme des employés.  En plus de bonifier les conditions de travail du personnel col bleu et col blanc, le nouveau contrat de travail respecte notre réalité financière et la capacité de payer des Richelois. »

Rappelons que la précédente convention collective était arrivée à échéance le 31 décembre 2018. Les ajustements salariaux seront donc rétroactifs au 1er janvier 2019.

Sur la photo, de gauche à droite : M. Loïc Thibodeau ( président du syndicat des employés de la Ville de Richelieu) , Mme Ann Tremblay (directrice générale), M. Jacques Ladouceur (maire) et Mme Karine Benoit (vice-présidente du syndicat des employés de la Ville de Richelieu).  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.