Publicité

5 mars 2020 - 18:00

Dans le cadre de la planification urbanistique du futur secteur central de Carignan

Carignan: une entente pourrait être passée avec Construction DJL pour déplacer la carrière

Par Salle des nouvelles

Si de nombreuses conditions sont réalisées à la faveur des deux parties dans le courant de l’année 2020, dont entre autres une étude de caractérisation environnementale, la Ville de Carignan pourrait signer une entente avec Construction DJL afin que la carrière située dans le secteur Carignan-Salières soit déplacée vers le site actuel de l’hôtel de ville sur le chemin Bellevue.

Plusieurs arguments ont été mis en avant par la Ville, au premier plan desquels, la carrière et son plan d’asphalte, qui se situent actuellement au cœur d’un quartier résidentiel et en bordure d’une école primaire. Plusieurs résidents se plaignent du bruit et de la poussière causés par ses activités d’exploitation. De plus, le camionnage régulier engendre une problématique de sécurité pour les enfants qui marchent vers l’école et qui doivent traverser le chemin emprunter par les véhicules lourds. Le déplacement de la carrière vers un site plus éloigné, voire en milieu agricole, permettrait d’assurer la quiétude du voisinage et la sécurité des élèves.

Rentabiliser l'espace de la carrière pour réduire la pression de densification sur les zones naturelles

D’autre part, si toutes les conditions sont remplies et que la Ville devient propriétaire du site de la carrière, elle pourrait utiliser cet espace pour répondre aux objectifs de densification imposés par les paliers de gouvernement supérieurs. En effet, Carignan subit actuellement, comme ses consœurs de la couronne sud, une pression de densification associée aux Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et au Schéma d’aménagement révisé (SAR) de la MRC de La Vallée-du-Richelieu.

Ces plans prévoient l’optimisation du développement urbain par la création de milieux de vie dont le seuil minimal de densité est de 21 logements à l’hectare, voire jusqu’à 30 logements à l’hectare dans certaines zones. Le territoire d’intervention ciblé à Carignan est principalement localisé au sud de la carrière et inclut un secteur boisé. Comme la Ville est consciente que la protection des milieux naturels est l’une des conditions essentielles au maintien de la biodiversité, elle propose d’utiliser et de rentabiliser l’espace de la carrière de façon à réduire la pression de densité sur les zones naturelles plus sensibles du secteur central. Les orientations de développement, incluant celles du boisé, seront prochainement détaillées lors d’une assemblée publique.

Plusieurs voies d'accès pour les véhicules

De la même façon, si tous les paramètres conditionnels à l’entente sont réalisés et que la Ville peut bâtir un secteur résidentiel sur le site de la carrière, de nouvelles rues seraient construites et permettraient de décloisonner le secteur. Le flot de véhicules serait donc réparti sur plusieurs voies d’accès au lieu d’être uniquement concentré sur le boulevard Désourdy. Les résidents du boulevard pourraient donc voir leur quiétude préserver.

Finalement, cette entente permettrait à la Ville de répondre à l’une des orientations énoncées à son Plan d’urbanisme et à sa Planification stratégique 2015-2020, notamment la création d’un noyau villageois.

Échange de terrains, en cas d'entente

Cette démarche s’inscrit dans la planification urbanistique du futur secteur central de Carignan. Sommairement, l'entente prévoit quelques éléments clés qui devront faire partie de l’entente définitive. Cette dernière ne surviendra qu’au terme d’étapes à venir dans le courant de l’année 2020. L'entente est en effet conditionnelle à la réalisation d’études à la satisfaction des deux parties, dont une étude de caractérisation environnementale. Pour DJL, l’entente est conditionnelle à la réception des autorisations requises (CPTAQ) pour le déplacement de ses activités sur le site actuel de la mairie de Carignan.

Dans l’éventualité où les conditions de protocole d’entente seraient confirmées à la satisfaction des deux parties, l’entente définitive prévoirait que la Ville devienne propriétaire des terrains de Construction DJL Inc. d'une superficie d'environ 1 400 000 pieds carrés et que DJL devienne propriétaire des terrains de la Ville d'une superficie d'environ 765 000 pieds carrés.

L'entente prévoirait également que l'ensemble des indemnités et valeurs échangées ne soient pas supérieures à un montant de 8 000 000 $ payable sur un terme d'au plus 6 ans, sans intérêts, plus la cession du terrain de la Ville en échange du terrain de DJL et de la fin des activités d’exploitation de la carrière. L’ensemble des aspects financiers seront réévalués suite à la réception de l’étude de caractérisation environnementale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.