Publicité

8 avril 2020 - 15:27

PANDÉMIE- COVID-19

« On va tout faire pour protéger ceux qui ont bâti le Québec d’aujourd’hui, nos aînés », Danielle McCann

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Préoccupé par les statistiques voulant que 89 % des décès survenus au Québec, en lien avec la COVID-19, soit des aînés de 70 ans et plus, le gouvernement Legault a pris de nouvelles mesures. Des nouvelles ressources fixes seront affectées aux CHSLD et résidences pour aînés de la province et un dépistage automatique du personnel de ces établissements sera mis en place.

C’est ce qu’a annoncé la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann lors du point de presse quotidien du mercredi 8 avril auquel elle se prête presque chaque jour.

«  Les personnes âgées ne sont pas les plus à risque d’attraper la maladie par rapport à un autre groupe d’âge. Par contre, ils sont les plus à risque d’avoir de graves conséquences si c’est le cas. C’est pourquoi il faut leur porter une attention particulière et tout faire pour les protéger contre ce virus », a lancé le premier ministre François Legault lors de cet exercice de presse.

Dépistage automatique et plus de ressources

Suivant cette volonté, le gouvernement annonce la mise en place de deux mesures supplémentaires: le dépistage automatique de toutes ressources humaines oeuvrant au sein des résidences pour aînés et des CHSLD, mais aussi le redéploiement de plusieurs d’entre elles vers ces établissements de santé.

« Dès maintenant, 450 médecins, mais aussi des infirmières et des préposés aux bénéficiaires sont redéployés des centres hospitaliers vers ces ressources pour aînés. Des gestionnaires seront aussi réaffectés vers celles-ci afin d’assurer un personnel fixe à une ressource. De cette façon, on évite qu’une personne contaminée transporte le virus de résidences en résidences. Un dépistage automatique sera aussi pratiqué auprès de toutes les oeuvres travaillant dans ces milieux de vie », a-t-elle confirmé.

En terminant, elle a aussi eu un mot pour les familles des gens qui se trouvent dans ces établissements de santé. « Je sais que c’est difficile de ne pas pouvoir les visiter, mais j’ai demandé au personnel de ceux-ci, déjà en place, d’informer les familles de façon mieux soutenue et de les tenir au courant de ce qui s’y passe », a-t-elle précisé.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.