Publicité

8 septembre 2020 - 18:15

Pandémie COVID-19

Québec établit un système d'alertes régionales à 4 paliers

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Vigilance, préalerte, alerte modérée et alerte maximale. Tels sont les paliers du nouveau système d'alertes régionales à quatre paliers et d'interventions, créé dans le contexte actuel de la COVID-19, et présenté en conférence de presse par le ministre de la Santé et des Services, Christian Dubé.

« Les deux objectifs [de ce système] sont importants: avoir une meilleure prévisibilité et aider la population à se responsabiliser. Personne ne veut retourner à un confinement comme ce printemps », a essentiellement dit le ministre dans ses explications sur cet outil qui a nécessité plusieurs mois de préparation et qui établit la « nouvelle normalité. »

Les paliers sont aussi codés en couleurs: vert (vigilance), jaune (préalerte), orange (modérée) et rouge (maximale).

Les facteurs qui orientent le choix du niveau sont la situation épidémiologique, le contrôle de transmission et la capacité du système de soins [à traiter les cas]. L'addition de ces trois critères, avec la tendance du nombre de cas (à la baisse ou à la hausse), fixe le palier d'alerte pour chacune des régions administratives du Québec.

Des mesures sanitaires seront associées à chaque palier d'alerte. Par exemple, pour le palier jaune, il est question de renforcer les mesures de base alors que pour le palier orange, il s'agit notamment de limiter le nombre de personnes dans les rassemblements privés. Le palier rouge, quant à lui, indiquerait une limitation des déplacements interrégionaux et un horaire réduit de certains secteurs commerciaux, permettant ainsi une prévisibilité notamment chez les travailleurs et les entrepreneurs. 

« Ceux qui en douterait, le virus est vraiment là. La contamination est communautaire. Elle a des effets sur nos milieux de vie, comme les écoles. La solution est simple, elle est entre nos mains [...] chacun peut faire la différence », a souligné le ministre Dubé.

Il a aussi fait savoir que sa collègue de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, annoncerait cette semaine des « mesures coercitives » avec l'arrivée de l'automne et la hausse déjà amorcée du nombre de cas positifs à la COVID-19.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.