Publicité

16 octobre 2020 - 14:00

COVID-19

Christian Dubé demande aux Québécois de ne pas lâcher leurs efforts

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a souligné aujourd'hui lors de son point de presse sur la COVID-19 que les efforts des Québécois ce mois-ci ont réussi à stabiliser la situation, mais qu'il ne faut pas baisser les bras.

« On est en milieu de match, on est où on voulait être à ce moment-là, mais on a pas encore gagné la partie » a illustré le ministre. 

Il a mis en avant des études réalisées par l'Institut National d'Excellence en Santé et en Services Sociaux (INESSS) et qui prouve que les efforts liés au « Défi 28 jours» fonctionnent. 

Ces études démontrent que le nombre de nouveaux cas est en baisse de 12% par rapport à la semaine précédente. De plus, les projections montrent que la tendance va vers une stabilisation, tant des nouvelles hospitalisations que de l’occupation des lits dans les hôpitaux, contrairement aux résultats des semaines précédentes.

Qui plus est, Christian Dubé a insisté sur la nécessité de continuer ces efforts et demande aux Québécois de réduire le plus possible les contacts.

« Avant la COVID-19, les gens avaient entre 7 et 8 contacts par jour et par personne en moyenne, lors du confinement, ce chiffre était descendu à 3. Maintenant, les québécois ont entre 5 à 6 contacts par jour. Je vous demande d'éliminer un de ces contacts, car cela ferait un très grosse différente » a expliqué le ministre. 

Il a également rappelé l'impact terrible de tous les rapprochements de plus de 15 minutes en demandant aux citoyens de garder cette notion en tête pour essayer de les réduire le plus possible. 

« Chacun de nous peut faire la différence, en persévérant nous allons casser la vague! » a conclu le ministre Christian Dubé. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.