Publicité

9 avril 2021 - 13:00

Possibilité de grève

Mobilisation de l’APTS à l’Hôpital Pierre-Boucher pour souligner le rejet des  nouvelles  offres de la ministre LeBel

Par Catherine Deveault

Les membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont tenu une mobilisation surprise aujourd’hui à l’hôpital Pierre-Boucher pour annoncer leur rejet des  nouvelles  offres salariales présentées la semaine dernière, pratiquement identiques, selon L'APTS à celles refusées par les membres en juin dernier.

« Les offres déposées l’été dernier conservaient l’écart salarial entre le secteur public et les autres. En revenant à la charge avec ces mêmes propositions, la ministre LeBel ne se rapproche pas d’un règlement, elle ajoute au contraire de l’huile sur le feu!», dénonce Émilie Charbonneau, représentante nationale de l’APTS au CISSS de la Montérégie-Est.

Et les propositions gouvernementales pour les conditions de travail des membres de l’APTS demeurent nettement insuffisantes selon eux. On n’y trouve toujours rien pour mettre fin à la pénurie de main-d’œuvre qui impose une pression au personnel du réseau de la santé et des services sociaux. 

Vers la grève

Devant l’immobilisme du gouvernement, les 10 000 membres de l’APTS en Montérégie seront appelées à se prononcer sur un mandat de grève d’au plus 10 jours lors d’une série d’assemblées générales spéciales qui se tiendront du 12 au 15 avril prochain.

« Personne n’envisage un débrayage de gaieté de cœur. Mais le gouvernement ne nous donne plus le choix. Il a déjà montré son penchant pour la privatisation de certains services, notamment en imagerie médicale, dans les laboratoires et même dans le domaine psychosocial! Nous devons nous mobiliser et nous invitons toute la région à appuyer ce mouvement pour préserver une offre de services de santé et de services sociaux accessibles et de qualité pour les gens de la Montérégie », conclut Émilie Charbonneau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.