Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La pandémie dure depuis deux ans aujourd'hui

Commémoration des victimes de la COVID: «On a fait ce qu'il fallait», dit Legault

durée 15h00
11 mars 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Deux ans jour pour jour après le début de la pandémie, le premier ministre François Legault conclut qu’«on a fait ce qu’il fallait pour sauver le plus de vies possible».

C’est ce qu’il écrit dans une lettre ouverte publiée dans divers médias vendredi, jour de commémoration nationale des victimes de la COVID−19.

Contrairement à l’année dernière, le gouvernement Legault ne tiendra pas de cérémonie pour honorer la mémoire des 14 141 Québécois qui ont succombé à cette maladie.

Tout au plus le gouvernement a−t−il annoncé qu’il mettrait en berne le drapeau du Québec à l’Assemblée nationale et partout ailleurs où il a des bureaux.

Il a dit souhaiter une journée sobre, «par respect pour les familles et les proches des victimes». Le premier ministre Legault n’a donc pas prévu de sorties publiques. 

Dans sa lettre ouverte envoyée aux médias, M. Legault fait valoir qu’il se rappellera «toute (s)a vie de ces premières semaines, des points de presse quotidiens».

«Je n’aurais jamais pensé devoir me présenter devant les caméras tous les jours pour annoncer des restrictions et pour dire aux gens quoi faire. Je dirais même que c’était contre nature pour quelqu’un comme moi.

«Mais on a fait ce qu’il fallait pour sauver le plus de vies possible», a−t−il déclaré, se disant fier qu’on ait «montré toute la solidarité de notre peuple, en particulier envers nos aînés».

Le Québec a le pire bilan COVID au Canada; il enregistre 38 % des décès, alors qu’il représente seulement le quart de la population canadienne.

Après une première vague de COVID−19 «fulgurante», M. Legault soutient dans sa lettre que les choses se sont améliorées grâce aux gestes posés par son gouvernement.

«On a réussi à renforcer rapidement notre système de santé en formant plus de personnel. On a réussi à garder nos écoles ouvertes pour minimiser les effets sur nos enfants. 

«On a réussi l’une des campagnes de vaccination les plus efficaces sur la planète. Et à partir de demain, on aura retiré presque toutes les restrictions», se félicite−t−il. 

«On a réussi à sauver ensemble des milliers de vies, mais on a aussi perdu trop de mères, de pères, de grands−mères, de grands−pères. On a perdu des frères, des sœurs, des amis», écrit le premier ministre.  

Il affirme que le Québec a un devoir de mémoire, et que tous les 11 mars, «le peuple québécois se souviendra».

La CAQ veut s’éloigner du sujet de la COVID, estime le PLQ
Or, le Parti libéral de Dominique Anglade s’explique mal la décision du gouvernement de renoncer à une cérémonie pour les disparus. Il souligne que 4000 décès se sont ajoutés au bilan dans la dernière année. 

Ces personnes «méritent elles aussi qu’on souligne leur départ trop hâtif», a réagi le parti dans un communiqué.

«La Coalition avenir Québec a fait le choix depuis plusieurs mois de s’éloigner du sujet de la COVID. Pour François Legault, 4000 décès ne méritent pas quelques minutes dans son agenda. Quel affront!»

Les libéraux ont réitéré, vendredi, leur demande pour la tenue d’une commission d’enquête publique, afin de «déterminer clairement quelles ont été les bonnes et les mauvaises décisions prises en pandémie».

Cela contribuerait à fournir des réponses aux familles endeuillées, selon le Parti libéral, qui promet de déclencher «dès son élection» une telle commission d’enquête.

Dans les derniers jours, Québec solidaire et le Parti québécois avaient également souligné l’importance de tenir une enquête publique, ainsi qu’une cérémonie officielle le 11 mars pour les victimes de la COVID−19. 

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


André Fortin montre la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical à Christian Dubé

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, a profité de l'étude des crédits budgétaires mardi pour montrer au ministre de la Santé la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical. En pleine commission parlementaire, M. Fortin s'est rendu sur le site «Rendez-vous santé Québec» pour essayer d'obtenir une consultation avec son propre médecin de ...

durée Hier 18h00

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...

durée Hier 15h00

Mobilité du personnel en santé: «Nos objectifs n'ont pas changé», dit Christian Dubé

Appelé à commenter l'échec des pourparlers avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé savoir mardi que ses objectifs en matière de mobilité du personnel «n'ont pas changé». «Ce qu'on veut, c'est une certaine flexibilité pour être capable de bien servir nos patients et d'avoir un ...