Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une victoire pour le français

Le MNQ salue l’entrée en vigueur de la loi 96

durée 15h08
4 juin 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Catherine Deveault

Le MNQ salue l’entrée en vigueur de la loi 96 aujourd’hui, la plus  grande réforme linguistique depuis l’adoption de la Charte de la langue française en 1977. Cette  loi tant attendue est pour nous un gage de succès pour la survie de notre nation, mais aussi un  espoir pour la vitalité de la langue française en Amérique, l’ADN de l’identité québécoise.  

C’est un travail colossal qui a été réalisé et le MNQ tient à souligner le déploiement de cette  nouvelle loi. La mission du MNQ est de défendre et promouvoir l’identité québécoise, sa langue,  son histoire, sa culture et son patrimoine. L’adoption de la loi 96 est un réel coup de pouce à la  réalisation de notre mission, et nous continuerons à travailler avec la collectivité afin de construire  un Québec fier, démocratique et français. 

Ainsi, nous avons devant nous une loi juridiquement solide face aux tribunaux, mais elle doit aussi  raviver le statut du français au Québec et avoir des effets sur les secteurs névralgiques qui ont le  plus besoin d’interventions, sinon, l’ensemble de l’œuvre risque de rater sa cible. Le MNQ et ses  Sociétés membres croient que les mesures adoptées sur le plafonnement des inscriptions aux  cégeps anglais sont bien intentionnées, or, de nombreuses études l’ont démontré : les études  collégiales exercent une influence beaucoup plus puissante que l’éducation primaire et  secondaire sur l’intégration à un pôle linguistique où à un autre. « Ce n’est pas tant au niveau du  nombre d’inscriptions, mais bien au niveau des critères d’admissibilité que le législateur aurait le  plus avantage à agir. Nous continuerons ainsi à militer en faveur de l’application de la loi 96 au  Cégep. » a mentionné Thérèse David, présidente du MNQ. 

Fondé en 1947, le MNQ est la fédération de dix-neuf Sociétés nationales et Sociétés Saint-Jean Baptiste réparties sur tout le territoire du Québec. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...

durée Hier 9h00

André Fortin montre la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical à Christian Dubé

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, a profité de l'étude des crédits budgétaires mardi pour montrer au ministre de la Santé la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical. En pleine commission parlementaire, M. Fortin s'est rendu sur le site «Rendez-vous santé Québec» pour essayer d'obtenir une consultation avec son propre médecin de ...

16 avril 2024

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...