Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Parti conservateur du Canada

Stephen Harper appuie Pierre Poilievre à la course à la chefferie

durée 12h00
26 juillet 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L'ancien premier ministre conservateur Stephen Harper a appuyé le candidat à la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada (PCC), Pierre Poilievre. 

Dans un rare retour public à la vie politique du parti, M. Harper, qui n’a pas participé aux courses à la direction du Parti conservateur en 2017 et 2020,  a publié une courte vidéo sur Twitter expliquant son soutien.

M. Harper dit que la course pour diriger le parti est remplie de candidats, mais un se démarque en particulier.

L’ancien premier ministre affirme que M. Poilievre a été un ministre solide sous sa direction lorsque les conservateurs étaient au pouvoir pour la dernière fois, avant d’être battus par le premier ministre libéral Justin Trudeau en 2015.

Stephen Harper affirme que M. Poilievre a passé les dernières années dans l’opposition à être le «critique le plus virulent et le plus efficace» du parti envers le gouvernement de Justin Trudeau.

Il dit que Pierre Poilievre a parlé de problèmes économiques urgents comme la dette et l’inflation, et a présenté des solutions qui sont «ancrées dans des idées conservatrices solides, mais adaptées à la réalité d’aujourd’hui».

Sur son compte Twitter, Pierre Poilievre a dit qu’il était fier d’avoir servi dans le cabinet de M. Harper. «C’est un honneur d’avoir son appui dans cette course à la chefferie», écrit le candidat. 

Il a fait l’éloge de Stephen Harper en disant qu’il «a mené le Canada à travers une période économique turbulente, a équilibré le budget et rendu la vie plus abordable pour les familles canadiennes.»

L’appui de M. Harper intervient alors qu’il reste moins de deux mois à la course et que les membres du parti sont en train de remplir leur bulletin de vote postal.

La course à la direction de l’ancien parti de M. Harper a été décrite comme une bataille pour l’âme même du parti et a parfois donné lieu à des attaques personnelles entre les candidats. 

L’ancien premier ministre du Québec et candidat dans la course à la direction du PCC, Jean Charest, ainsi que d’autres personnes ont reproché à M. Poilievre d’avoir des idées et un ton qui empêcheraient les conservateurs de remporter les prochaines élections générales après trois défaites consécutives. 

Dans sa vidéo, M. Harper affirme le contraire. Selon lui, M. Poilievre a non seulement le plus grand soutien au sein du caucus du parti parmi tous les candidats en lice, mais il est aussi populaire auprès des membres actuels et en attire plusieurs nouveaux. 

«C’est ainsi que nous gagnerons les prochaines élections fédérales, a déclaré M. Harper. À mon avis, Pierre a démontré de loin qu’il est la personne la plus apte à le faire». 

En réponse à Stephen Harper, Jean Charest a déclaré que M. Harper a fait «un choix personnel». 

«M. Harper et ses soutiens seront toujours les bienvenus au PCC, a mentionné M. Charest dans sa déclaration. Stephen Harper a déjà réussi à unir le Parti conservateur du Canada. À titre de chef du PCC, je m’engage à en faire de même». 

Il poursuit en disant que «le choix que les militants auront à faire est clair: ou bien perdre davantage de circonscriptions ou bien bâtir un momentum à travers le pays qui permettra de remporter un gouvernement majoritaire.»

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


10 mai 2024

Transport en commun: l'UMQ demande plus de financement du gouvernement fédéral

Confrontée au gouvernement caquiste dans des négociations difficiles pour financer le transport en commun, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le fédéral. Au cours d'un sommet sur le transport collectif, qui se déroule vendredi  à Drummondville, le président de l'UMQ, Martin Damphousse, a affirmé qu'on ne parle pas du ...

7 mai 2024

Quatre départs en quelques semaines au cabinet de François Legault

Le premier ministre François Legault perd un quatrième collaborateur en quelques semaines: son directeur des relations médias, Manuel Dionne, qui se joindra à la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).  Ce départ survient après ceux de Vincent Desmarais, d'Isabelle Lewis et de Sébastien Lauzon, tous des membres de la garde ...

6 mai 2024

Projet de loi 51: les opérateurs de machinerie lourde sonnent l'alarme

Le gouvernement Legault s'apprête à permettre à des charpentiers-menuisiers d'opérer de la machinerie lourde, sans qu'ils n'aient la formation nécessaire. C'est ce que soutient l'Union des opérateurs de machinerie lourde, local 791, qui dénonce le principe de «polyvalence» inscrit dans le projet de loi 51. En point de presse à Québec lundi, ...