Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Direction de la protection de la jeunesse

Cas possible d'excision: le processus de signalement sera révisé à la DPJ

durée 08h00
5 mai 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le processus de signalement sera révisé à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), à la suite d'un cas possible d'excision sur une enfant de deux ans.

La DPJ aurait d'abord jugé le cas trop délicat pour intervenir, selon ce qui a été rapporté dans des médias.

Or en Chambre jeudi matin, le ministre responsable de l'organisme, Lionel Carmant, a dit qu'il avait contacté la directrice nationale de la protection de la jeunesse, Catherine Lemay.

Il a rappelé que son rôle est de s'assurer que le processus de signalement et de rétention de signalement soit bien fait. 

M. Carmant a assuré qu'il sera révisé à la suite de cette histoire scabreuse. 

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...

7 juin 2024

Le gouvernement est ouvert à modifier le projet de loi sur les préjudices en ligne

Le ministre canadien de la Justice se dit ouvert à modifier la loi visant à protéger les Canadiens contre les méfaits en ligne, tandis que les conservateurs affirment que le gouvernement pourrait plutôt agir plus rapidement en modernisant les lois existantes. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a présenté vendredi à la Chambre des communes sa ...