Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rentrée parlementaire

Changement climatique: QS veut une aide d’urgence pour les agriculteurs

durée 12h00
29 août 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Québec solidaire (QS) demande que le gouvernement du Québec octroie une aide d’urgence au secteur agricole fortement touché par les événements météorologiques extrêmes de l’été. 

«Les producteurs agricoles ont mangé la claque en matière de météo cet été. Et nous on demande au gouvernement de la Coalition avenir Québec des mesures d'aide d'urgence pour aider les agriculteurs à faire face à ce contexte-là et à s’adapter aux changements climatiques», a lancé le chef parlementaire solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, en entrevue avec La Presse Canadienne. 

D’importantes quantités de pluie ou encore des épisodes de sécheresse ont endommagé les récoltes de bon nombre d’agriculteurs durant l’été. 

La Financière agricole du Québec compense les entreprises agricoles assurées pour leurs pertes. Le 4 août dernier, elle indiquait que 2466 avis de dommages avaient été enregistrés depuis le début de la saison, notamment dans les cultures maraîchères, les petits fruits, les légumes de transformation et les céréales.

Toutefois, QS affirme que les programmes d’aide de la Financière ne sont pas adaptés aux conséquences des changements climatiques. 

«Nos petits producteurs ne sont pas tous couverts par les programmes en place», soutient la députée solidaire Alejandra Zaga Mendez. 

Selon elle, le gouvernement du Québec devrait se tourner vers l’initiative «​Agri-relance» – en partenariat avec le gouvernement fédéral – qui vise spécifiquement à aider les producteurs agricoles touchés par une catastrophe naturelle.

Le parti de gauche met cette demande de l’avant alors que son caucus de la rentrée parlementaire débute mercredi.  

«Le Québec a le pouvoir d'aller chercher cet argent-là, de déclencher cette procédure pour instaurer un programme d'urgence», soutient Mme Zaga Mendez. 

«Ça permettrait aux petits producteurs et à l’ensemble du secteur agricole de respirer un peu et de se préparer pour la prochaine saison», ajoute-t-elle. 

QS veut aussi que les programmes d’aide actuels de la Financière agricole du Québec soient mieux adaptés aux différents enjeux climatiques. 

Selon Alejandra Zaga Mendez, la situation actuelle pourrait avoir un impact sur le coût de la vie. 

«Si on ne donne pas une aide d'urgence et que les producteurs ne sont pas capables de se relever, on risque d'avoir des ruptures dans les chaînes d'approvisionnement. On risque d'avoir des fruits et des légumes qui coûtent plus chers», affirme-t-elle. 

La question du coût de la vie fera d’ailleurs partie des discussions lors du caucus présessionnel de QS. La formation politique veut aussi traiter du sujet du logement. «On attend de pied ferme la ministre de l’Habitation (France-Élaine) Duranceau, qui a proposé un projet de loi sur le logement qui est inacceptable», a affirmé M. Nadeau-Dubois.  

QS critique notamment le fait que ce projet de loi veut s’attaquer aux cessions de bail qui permettent aux locataires, dans une certaine mesure, de limiter les hausses de loyer.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...

17 avril 2024

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...