Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conventions collectives

Les deux fédérations syndicales d'enseignants, en grève, déplorent le peu d'avancées

durée 15h00
11 décembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les deux fédérations qui représentent les enseignants du primaire et du secondaire en grève, la FSE et la FAE, déplorent le peu d'avancées aux tables de négociations ces derniers jours.

La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) estime pourtant avoir fait «une très grande concession» en ce qui a trait à l'affectation des enseignants aux classes.

Tant la Fédération des syndicats de l'enseignement, affiliée à la CSQ, qui représente 95 000 enseignants, que la FAE, qui en représente 66 000, ont déploré lundi le peu de progrès dans le dossier qui leur tient le plus à coeur: la composition de la classe.

«Il faut nous redonner des classes équilibrées», a lancé la présidente de la FSE, Josée Scalabrini, en point de presse.

L'intégration dans les classes régulières d'enfants ayant des difficultés d'adaptation ou d'apprentissage a rendu plus lourde la tâche des enseignants, qui n'ont pas toujours le soutien requis ni la formation nécessaire.

Le gouvernement du Québec se dit conscient du problème mais, dans un contexte de pénurie d'enseignants et de difficulté à recruter des professionnels spécialisés dans le soutien à ces enfants, il propose d'autres solutions, comme des «aides à la classe».

Mais les syndicats répliquent que ces aides à la classe seraient en nombre insuffisant et qu'elles ne peuvent remplacer l'aide d'un professionnel qualifié en orthophonie ou en psychoéducation, par exemple.

De son côté, la FAE estime avoir déjà fait suffisamment de concession dans sa négociation avec Québec. La présidente, Mélanie Hubert, a révélé lundi avoir assoupli sa position sur l'affectation des enseignants aux classes en juin plutôt qu'en août. Mais cela n'a pas suffi et le gouvernement lui a demandé de faire d'autres compromis, a-t-elle dénoncé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...

durée Hier 9h00

André Fortin montre la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical à Christian Dubé

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, a profité de l'étude des crédits budgétaires mardi pour montrer au ministre de la Santé la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical. En pleine commission parlementaire, M. Fortin s'est rendu sur le site «Rendez-vous santé Québec» pour essayer d'obtenir une consultation avec son propre médecin de ...

16 avril 2024

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...