Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'aide médicale à mourir est légale au Canada depuis 2016

Le Canada doit trancher sur la question de l'aide médicale à mourir, dit un sénateur

durée 18h05
8 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Un sénateur qui a fait pression pour que les personnes atteintes d'un trouble de santé mentale puissent demander une aide médicale à mourir (AMM) a déclaré que le gouvernement fédéral doit trancher s'il «permettra à tous les Canadiens» de choisir leurs soins de fin de vie.

L'aide médicale à mourir est légale au Canada depuis 2016 et cinq ans plus tard, un élargissement des critères d'admissibilité a été approuvé pour inclure les personnes dont le seul problème médical est une maladie mentale.

Le sénateur Stan Kutcher, psychiatre de la Nouvelle-Écosse, s'était prononcé en faveur de cet élargissement, qui devait entrer en vigueur en mars 2023 avant d'être retardé d'un an en raison des inquiétudes quant aux conséquences qu'il pourrait avoir.

Un comité mixte spécial de parlementaires a été chargé l'automne dernier d'évaluer si le système de santé était prêt pour ce changement et les libéraux doivent maintenant choisir d'aller de l'avant ou non avec l'élargissement des critères.

Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déclaré le mois dernier à La Presse Canadienne qu'il examinerait attentivement les recommandations du comité, ouvrant ainsi la porte à un nouveau report du projet d'élargissement des critères.

Stan Kutcher, qui a fait partie du comité, affirme que les tribunaux ont statué que les demandes d'accès à l'aide médicale à mourir des Canadiens doivent être évaluées au cas par cas, et qu'il s'attend à ce que le procureur général du Canada «adhère à la Charte».

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Secteur public: entente entérinée pour les 4000 ouvriers membres du SFPQ

Les ouvriers de la fonction publique québécoise, membres du SFPQ, ont entériné dans une proportion de 63,3 % l'entente de principe qui était intervenue quant au renouvellement de leur convention collective. Ces 4000 ouvriers, qui travaillent au ministère des Transports, dans les pépinières et dans les cuisines de prisons, sont membres du Syndicat ...

19 avril 2024

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...