Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Négociations 2023

FAE et le front commun: il aurait mieux valu se parler, dit Magali Picard

durée 16h15
9 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Texte commandité

La présidente de la FTQ, Magali Picard, refuse de blâmer la FAE, qui avait rejeté l'idée même de faire partie du front commun du secteur public, et qui s'est ainsi retrouvée seule à faire un mois de grève.

Lorsque les négociations avaient cours entre les organisations syndicales pour constituer le front commun du secteur public, en 2022, l'ancien président de la FTQ, Daniel Boyer, avait dit en entrevue souhaiter former une coalition «la plus large possible» et s'était montré ouvert à toutes les organisations.

La Presse Canadienne avait alors sondé plusieurs grands syndicats du secteur public, dont la Fédération autonome de l'enseignement (FAE). Et son président d'alors, Sylvain Mallette, avait rejeté du revers de la main toute idée de faire partie du front commun intersyndical.

En entrevue, il avait répondu que la FAE était capable de négocier seule et qu'elle n'était nullement intéressée à faire partie du front commun. Il avait même invité le front commun à s'abstenir de contacter la FAE, ajoutant qu'il s'agirait d'une pure perte de temps.

Interrogée mardi à savoir s'il s'agissait alors d'une erreur de stratégie de la part de la FAE, la présidente de la FTQ n'a pas voulu la critiquer, pour des raisons éthiques. Elle a toutefois déploré le fait que la décision n'ait été prise que par le président d'alors de la FAE, sans discussion, sans rencontre.

«Si c'était à refaire, je pense qu'une rencontre au minimum s'imposerait. Si on avait demain matin à remettre sur pied un front commun, au lieu de se parler à travers les médias, je pense que ce que moi je préconiserais, c'est d'avoir une rencontre face à face et d'être capable de voir si la possibilité est la bonne ou pas», a conclu Mme Picard.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Secteur public: entente entérinée pour les 4000 ouvriers membres du SFPQ

Les ouvriers de la fonction publique québécoise, membres du SFPQ, ont entériné dans une proportion de 63,3 % l'entente de principe qui était intervenue quant au renouvellement de leur convention collective. Ces 4000 ouvriers, qui travaillent au ministère des Transports, dans les pépinières et dans les cuisines de prisons, sont membres du Syndicat ...

19 avril 2024

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...