Publicité
16 avril 2019 - 14:41

Texte commandité

4 conseils pour faire un état des lieux dans les règles de l'art

Par Texte Commandité

 

Les propriétaires rencontrent des problèmes récurrents d’insalubrité au départ de leurs locataires : trous dans les murs, éviers bouchés, plinthes décollées ou déchirées sont apparemment légion. Or, aucune garantie ou caution n’est demandée aux locataires, seul le Bail de la Régie du Logement est obligatoire. Comment dès lors s’assurer que votre logement sera conforme à l’entrée dans les lieux au départ du locataire ?

Les obligations du locataire sont de payer son loyer, faire les petites réparations (retouches de peinture, rebouchage des petits trous), user du logement avec prudence, ne pas changer la destination des pièces, ne pas troubler la tranquillité des voisins  et remettre le logement dans le même état qu’à l’entrée dans les lieux. Or, force est de constater que ce dernier point n’est pas toujours respecté.

Pour se prémunir, il est peut-être utile de faire un état des lieux à l’entrée à l’instar de ce qui se pratique en France ou en Belgique.

1)Prendre des photos

Rien ne vous interdit de prendre des photos, pièce par pièce, en sa présence, avant la remise des clés à votre locataire. Vous pourrez lui en remettre un double qu’il pourra conserver pour preuve à rapporter le jour de sa sortie.

2)Dresser un inventaire

Dressez un inventaire précis, toujours en présence de votre locataire, pièce par pièce : soyez attentif à l’état des sanitaires et autres équipements. Comptez le nombre de trous sur chaque mur, les zones d’usure sur le sol, la peinture écaillée par endroit, les prises éventuellement décrochées… N’émettez pas d’avis général du type bon état, état moyen, cela ne veut rien dire.

Si vous louez un meublé, établissez la liste des meubles et accessoires : tables, chaises, lits, matelas, fauteuils, canapé, armoires, lampes, télévision, vaisselle, batterie de cuisine, appareils électroménagers et notez leur état précis.

Confiez-lui une copie le jour même. Bien sûr, cette opération est fastidieuse et, sans contre signature de votre locataire, rien n’est légal. En faisant appel à un service de gestion en immobilier, vous louerez votre bien en toute sérénité.

3)Faites des relevés de compteurs

Relevez la consommation d’eau et de gaz à l’entrée et à la sortie, toujours en présence de votre locataire. Vous vous éviterez des discussions inutiles.

4)Confronter les états des lieux

Rapportez votre état des lieux le jour du départ ainsi que les photos et refaites le tour du logement pour comparer. Reprenez des photos au besoin. En cas de litige, vous aurez la satisfaction d’avoir une trace. 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.