Publicité
21 octobre 2019 - 12:00

Groupe de travail montérégien

Un continuum de services adaptés mis en place pour l'orthophonie et le développement du langage

Par Salle des nouvelles

Les Tables de concertation en petite enfance de la Montérégie se sont mobilisées face au constat récurrent de la de la vulnérabilité observée dans le développement de la communication et du langage chez les tout-petits.

Réunies au sein du Groupe de travail montérégien – Orthophonie et développement du langage (GTM-ODL) et appuyées par un comité scientifique animé par une orthophoniste-conseil, les Tables ont réalisé un vaste travail de recherche, en deux temps : documenter les pratiques en stimulation du langage ayant cours dans les différents milieux en lien avec la petite enfance et élaborer un cadre global d’intervention basé sur des données probantes et les bonnes pratiques.

Continuum de services pour soutenir les parents et fournir une aide adaptée aux enfants

Le concept qui en découle est appelé « continuum de services concerté en orthophonie communautaire ». Il préconise que les acteurs d’une communauté travaillent ensemble pour s’assurer de bien soutenir les parents et de faire en sorte que ces enfants reçoivent les services dont ils ont besoin.

« Notre approche est particulièrement novatrice en ce sens qu’elle ne vient pas dicter aux milieux comment intervenir, mais leur propose plutôt un cadre pour organiser les collaborations entre les différents acteurs autour d’activités dites essentielles et d’autres, dites complémentaires, regroupées selon quatre types d’intervention. Cela permet de mettre en valeur l’expertise de tous les intervenants, non seulement ceux du milieu de la santé et de l’éducation, mais aussi ceux du communautaire, qui sont en contact au quotidien avec un très grand nombre d’enfants », a précisé Josée Lacroix, directrice de Premier pas Champlain, un organisme communautaire famille de Brossard, également fiduciaire du GTM-ODL.  
 

Une Trousse pour outiller les territoires

Le GTM-ODL a dévoilé la version définitive du continuum de services concerté en orthophonie communautaire. Les résultats de l’évaluation des trois projets-vitrines soulignent notamment que la portée des activités de langage et de communication a été élargie grâce à la mobilisation des acteurs de la communauté et à l’introduction de nouvelles activités essentielles.
 
Par ailleurs, les premières données récoltées auprès des parents montrent un effet positif sur l’acquisition de nouvelles connaissances et l’amélioration des attitudes, de même qu’une influence certaine sur la trajectoire des familles dans l’offre de services. Le GTM-ODL a également présenté les trois volumes de la Trousse, conçue pour servir de guide aux communautés qui souhaitent déployer ou intensifier leur continuum de services sur leur territoire.

 

Intervenir plus tôt pour réduire les vulnérabilités

 

L’approche présentée par le GTM-ODL arrive à point nommé, alors que les différentes régions sont à peaufiner la mise en œuvre du programme Agir tôt annoncé en juin dernier par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant. Ce programme prévoit des investissements importants pour doter chaque CISSS et CIUSSS d’équipes d’évaluation et d’intervention pour détecter et traiter les troubles du développement global chez les tout-petits, dont les troubles de langage représentent une proportion importante.
 
En alliant les activités de promotion et de prévention avec les activités d’évaluation et d’intervention, le continuum de services concerté en orthophonie communautaire représente une plus-value susceptible d’aider à atteindre plus rapidement et plus efficacement les objectifs du programme.
 

 

Vers une application étendue du continuum de services ?

 

Dominique Pilon, directeur des programmes Jeunesse et des Activités de santé publique au CISSS Montérégie-Ouest et répondant régional pour le programme Agir tôt, s’est montré optimiste pour la suite des choses : « Nous sommes particulièrement fiers de ce résultat qui démontre bien la capacité d’innovation que nous avons en Montérégie. Nous allons examiner comment cette approche peut venir renforcer les efforts que nous mettrons de l’avant pour mieux détecter les difficultés de développement et réduire les vulnérabilités chez les enfants avant leur entrée à la maternelle », a-t-il indiqué.

À ce titre, le GTM-ODL bénéficiait jusqu’à présent d’un financement d’Avenir d’enfants. Il entame maintenant une nouvelle étape décisive pour réunir les conditions nécessaires – dont des budgets récurrents – à l’implantation du continuum de services concerté en orthophonie communautaire, d’abord en Montérégie, puis éventuellement à l’ensemble du Québec. Cela suppose d’accompagner et de former les communautés dans la mise en œuvre du continuum, tout en poursuivant la recherche sur ses impacts sur l’offre et l’organisation des services.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.