Publicité
6 novembre 2019 - 14:00

61,5 % en faveur d’une nouvelle offre finale de l’employeur

Fin de la grève et du conflit de travail chez Galvano

Par Salle des nouvelles

Le syndicat des métallos de l’usine Galvano a voté hier dans une proportion de 61,5 % en faveur d’une nouvelle offre finale de l’employeur. Cela met ainsi fin à la grève qui avait cours depuis le 9 juillet dernier.

La semaine précédente, le comité de négociation s’était rendu à Chicago pour un blitz de négociations en face-à-face avec le chef de la direction (CEO) de la compagnie. « Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus dans ce conflit. C’est un moment important dans la vie d’un syndicat et l’appui de syndiqués de partout nous a aidés dans cette épreuve », fait valoir le président de l’unité syndicale, François Noiseux.

Le groupe de 35 travailleurs avait déclenché une grève cet été pour réclamer sa part de la réussite de l’entreprise. Les négociations achoppaient principalement sur le salaire et les horaires de travail.
Les nouveaux horaires de travail sont dorénavant définis dans la nouvelle convention collective. « On peut saluer le courage de ces travailleurs qui ont tenu le fort pendant quatre mois. Ils ont mené une belle bataille qui mérite le respect », fait valoir le représentant syndical Guy Gaudette.

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est le syndicat le plus important du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.