Publicité
27 février 2020 - 16:00

En Montérégie, le RCPEM a effectué une tournée en France et en Belgique

Pénurie de main d'oeuvre pour les CPE: le RCPEM se tourne vers le recrutement international

Par Salle des nouvelles

Le Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM) a effectué du 8 au 16 février dernier une tournée de recrutement en France et en Belgique avec l’appui de l’Agence de développement économique Montréal International.

Face à la pénurie sévère en main d’œuvre pour les CPE, à la diminution des inscriptions au programme de Technique d’Éducation à l’Enfance dans les cégeps et considérant l’augmentation des sollicitations, par les membres, du Service de Remplacement Montérégie, le RCPEM a décidé d’organiser une mission internationale pour trouver des ressources afin de pallier ces problèmes.

La présidente France Bertrand, directrice du CPE Les Copains d’Abord et la responsable du Service de Remplacement Montérégie, Josée Dumoulin, se sont rendues à Marseille et à Bruxelles du 8 au 16 février, pour rencontrer des candidat.e.s, éducateur.trice.s en petite enfance, intéressé.e.s à venir travailler sur notre territoire.

81 dossiers traités

Quatre-vingt-un dossiers traités sur trois-cent-soixante-seize épluchés ont permis de retenir soixante-et-une personnes, parmi lesquelles douze disposant de Permis Vacances Travail (PVT), peuvent venir rejoindre les CPE de la Montérégie à court terme. Les autres étant admissibles au Processus Simplifié du Québec, les démarches seront incessamment entamées pour leur permettre de venir occuper des emplois de trente heures par semaine déjà disponibles.

Le RCPEM réaffirme son engagement à contribuer au mieux-être des enfants et à toujours poser des actes tangibles qui permettront, à terme, d’amoindrir la pénurie de main d’œuvre dans les CPE de son territoire. C’est également dans cette dynamique que la mission s’est rendue dans un Lycée et dans un Centre de Formation en France et en Belgique, pour convaincre les étudiants à s’inscrire dans les cégeps d’ici, au programme de Technique d’Éducation à l’Enfance et à bénéficier, à la fin, des offres d’emplois disponibles dans le secteur.

Rappelons que le Service de remplacement Montérégie existe depuis plus de 25 ans et comble des remplacements d’éducatrices et de cuisinières dans les CPE de la région. En 2019 seulement, il a comblé 250 000 heures, sans pour autant satisfaire toutes les demandes de remplacement qui lui ont été faites.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.