Publicité

13 juin 2020 - 06:00

« Les libéraux doivent vraiment aider les personnes handicapées »

Aide aux personnes handicapées: le jeu de la partisanerie entrave les débats, selon Yves-François Blanchet

Par Salle des nouvelles

Le Bloc Québécois s’inquiète de l’attitude et l’insouciance du gouvernement libéral qui instrumentalise les personnes handicapées.

« Nous avions proposé de prendre 2 heures pour que tous les partis envisagent de scinder un projet de loi controversé afin que les mesures d’aide aux personnes handicapées puissent être adoptées rapidement, mais on s’est buté à des libéraux et des conservateurs incapables de s’entendre. Plutôt que de laisser la partisanerie de côté
et de s’asseoir pour en discuter, ils ont préféré retarder l’aide pour les personnes handicapées
», soutient Yves-François Blanchet, député de Beloeil-Chambly et chef du Bloc Québécois.

Selon lui, la volonté du Bloc Québécois était de voter ces mesures en priorité pour que les personnes handicapées obtiennent rapidement de l’aide. « Ça aurait dû fonctionner, mais on se retrouve dans une situation où le programme de soutien pour des gens qui en ont grandement besoin est repoussé », ajoute Yves-François Blanchet.

Le Bloc Québécois propose donc que le président de la Chambre des communes convoque le parlement dès lundi prochain à 10 heures afin que les discussions reprennent. « On n’arrête pas de faire des propositions. On est prêt à discuter. Les personnes handicapées sont prises en otage par un gouvernement insouciant qui continue d’ignorer les propositions de l’opposition et qui se comporte comme s’il était majoritaire », conclut le chef du Bloc Québécois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.