Publicité

24 juillet 2020 - 06:00

Un tiers des répondants le font seulement « parfois » avant un repas

Les femmes se lavent les mains bien plus souvent que les hommes, indique un sondage

Par Salle des nouvelles

Les Canadiens se lavent les mains plus souvent et plus longtemps depuis le début de la pandémie, mais les femmes se lavent les mains bien plus souvent que les hommes et un tiers des Canadiens continue de se laver les mains seulement « parfois » avant un repas.

C’est ce qu’indique un sondage national publié par Dial Canada, un fabricant de savons pour les mains et d’autres produits d'hygiène personnelle, qui demandait comment la COVID-19 a influencé leurs pratiques de lavage des mains.

Les résultats du récent sondage effectué en français et en anglais par bms - marketing research + strategy, comprennent notamment les constatations suivantes :

Fréquence du lavage des mains avant et depuis la COVID-19 :

• Selon le sondage, le nombre de personnes ayant déclaré se laver les mains plus de 10 fois par jour a plus que doublé (2½ fois) depuis la pandémie.

13,8 % des personnes sondées ont indiqué se laver les mains au moins 10 fois par jour avant la pandémie alors que 36,9 % des personnes sondées ont déclaré se laver les mains plus de 10 fois par jour depuis la pandémie.

• Quelle était la réponse la plus courante? Il a été demandé aux Canadiens dans le sondage unique d'indiquer leurs habitudes de lavage des mains à la fois avant et depuis la pandémie.

Avant la pandémie, la routine la plus courante de lavage des mains était 3 ou 4 fois par jour. Depuis la pandémie, la réponse la plus courante a grimpé entre 11 et 14 lavages des mains par jour.

La réponse la plus populaire (28,8 %) des personnes sondées à la question de la fréquence du lavage des mains avant la COVID-19 était 3 ou 4 fois par jour.

La réponse la plus populaire (19,5 %) des personnes sondées à la question de la fréquence du lavage des mains depuis la COVID-19 était entre 10 et 15 fois par jour.

• Un tiers des personnes se lavent « parfois » les mains avant de manger.

64,8 % des personnes sondées ont déclaré toujours se laver les mains avant de manger.

32,9 % ont indiqué parfois se laver les mains avant de manger. 2,3 % ont admis ne jamais se laver les mains avant de manger.

Durée du lavage des mains avant et depuis la COVID-19 :

• 90 % des personnes se lavent maintenant les mains pendant les 20 secondes recommandées (l'Agence de la santé publique du Canada recommande aux Canadiens de « se laver les mains pendant au moins 20 secondes ») - ce nombre est près du double du nombre comparable avant la pandémie.

Moins de la moitié (48,6 %) des personnes sondées ont déclaré se laver les mains pendant au moins 20 secondes avant la pandémie.

Depuis la pandémie, 89,8 % des personnes sondées ont indiqué se laver les mains pendant les 20 secondes recommandées ou plus. Cela représente une augmentation de 85 %.

Différences entre les hommes et les femmes :

• 50 % plus de femmes que les hommes se lavent les mains plus de 10 fois par jour.

42,8 % des femmes sondées ont déclaré se laver les mains plus de 10 fois par jour depuis la pandémie.

27,4 % des hommes sondés ont indiqué se laver les mains plus de 10 fois par jour depuis la pandémie.

« Ce sondage précise avec certitude que les Canadiens prennent bien plus au sérieux le lavage des mains depuis la pandémie de COVID-19, souligne Maya Atallah, chef de marques principales, soins du corps, Henkel Canada Corporation. En raison du lavage plus fréquent des mains par les consommateurs, les savons pour les mains sont de plus en plus en demande. Afin d'aider à répondre à ce besoin, Dial Canada a établi un partenariat avec Banques Alimentaires Canada en effectuant des dons de produits savonneux et en offrant un soutien monétaire afin d'aider à accroître la sensibilisation et stimuler les dons. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.