Publicité

1 août 2020 - 08:00

Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est

Protection de la jeunesse et services aux jeunes en difficulté : 74 nouveaux postes en Montérégie

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est annonce la création de 74 postes en protection de la jeunesse et au sein de sa direction du programme jeunesse.

Ces nouveaux postes ont été créés à la suite de la confirmation par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, M. Lionel Carmant, d’un investissement de 10 millions $ au sein de notre établissement afin de poursuivre le rehaussement de la qualité et de l’accès aux services pour les jeunes en difficulté et leur famille. Ce montant permettra, entre autres, de consolider les équipes et de bonifier les heures de soutien clinique.

Le CISSS de la Montérégie-Est est notamment à la recherche d’intervenants psychosociaux, d’éducateurs et de techniciens en travail social partout en Montérégie.

«Il s’agit d’une excellente nouvelle pour toutes les familles de la Montérégie. Cet investissement permettra de rehausser plusieurs services destinés aux jeunes et à leur famille afin de leur offrir le bon service au bon moment en plus de permettre aux enfants d’évoluer dans un environnement sain, propice à leur développement et à leur sécurité », souligne, Josée Morneau, directrice de la protection de la jeunesse de la Montérégie.

« Cet ajout de financement nous permettra de consolider nos services d’intervention de crise et de suivi intensif dans le milieu afin d’intervenir rapidement auprès des jeunes en difficulté et leur famille », ajoute Francis Belzile, directeur du programme jeunesse, CISSS de la Montérégie-Est.

Pour consulter la liste complète des emplois disponibles ou encore pour postuler, visitez le site www.recrutementcisssme.com.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.