Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sous-financées

Les popotes roulantes ont besoin d'aide

durée 07h00
17 mars 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Stéphane Tremblay
email
Par Stéphane Tremblay, Journaliste

Les importantes, voire vitales, popotes roulantes lancent un cri d’alarme pour maintenir les services alimentaires destinés aux personnes en perte d’autonomie ou éprouvant des difficultés à se nourrir convenablement.

Au-delà du sous-financement chronique dont elles souffrent depuis toujours, les popotes roulantes doivent désormais faire face à une pénurie de main-d’œuvre, autant bénévole que salariée. Plus de 50% des popotes roulantes du Québec déclarent être en recherche permanente de personnel. Faute de moyens supplémentaires et de personnel, la seule solution qui reste est de travailler plus vite.

« Les popotes roulantes ont absolument besoin de votre soutien pour continuer leur mission. Offrez quelques heures de votre temps ou donnez un peu d’argent pour contribuer, à votre mesure, à soutenir les personnes les plus vulnérables de notre société. Chaque geste compte! », mentionne la directrice générale du Regroupement des popotes roulantes, Malorie Sarr-Guichaoua.

Depuis deux ans, la situation s’est aggravée, notamment en raison de la pandémie. 

En effet, le vieillissement de la population, conjugué à la situation pandémique et l'inflation, ont fait bondir les  demandes de 30% durant la dernière année. Les quelque 300 popotes de la province se retrouvent en situation de surchauffe. 

Malgré les bouleversements socio-démographiques qu’a vécus le Québec, y compris les deux dernières années de pandémie, les popotes roulantes se tiennent toujours debout. Heureusement, car ce  service, vieux de 50 ans, est indispensable et même essentiel pour ces personnes les plus vulnérables de notre société.

La semaine québécoise des popotes roulantes

Sous le thème: Toujours là, la 17e édition de la semaine québécoise des popotes roulantes se tiendra du 20 au 27 mars.

La colorée sœur Angèle, elle qui a voué sa vie au plus démunis tout en se consacrant à sa passion pour la cuisine, est la nouvelle porte-parole. 

Avec son énergie positive, son enthousiasme et sa grande générosité, elle a tenu à souligner l’importance des popotes roulantes. 

« Les popotes roulantes permettent à de nombreuses personnes aînées de rester à la maison. Ce sont des organismes très importants. Ces personnes ne sont plus capables de se faire à manger et ça prend des gens d’une grande générosité pour les aider. On ne réalise pas la grande pauvreté qui existe au Québec. Il est nécessaire de soutenir les popotes roulantes et je remercie du fond du cœur les bénévoles qui ont l’audace de ne pas rester chez eux, et qui aident les popotes à accomplir leur mission. Le bénévolat ça nous garde jeunes ! », a livré la religieuse québécoise d'adoption, connue pour son enseignement de la cuisine avec un style bien à elle, souvent imité, mais jamais égalé.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Il faut bâtir 1,3 M de logements d'ici 2030 pour répondre à la demande

Le directeur parlementaire du budget estime que le Canada devrait construire 1,3 million de logements supplémentaires d'ici 2030 pour répondre à la demande. Le rapport évalue combien de logements supplémentaires devraient être construits pour ramener le taux d'inoccupation du Canada à la «moyenne historique» de 6,9 % mesurée sur vingt ans, entre ...

durée Hier 15h00

Baisse de la proportion de Québécois qui consomment du cannabis

La proportion de Québécois âgés de 15 ans et plus ayant consommé du cannabis a diminué de 2022 à 2023, indiquent les données de l'Institut de la statistique du Québec dévoilées jeudi matin.  L'an dernier, près de 17 % de la population de 15 ans et plus avait consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, alors que cette proportion était de 19 % ...

durée Hier 12h00

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...