Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La province traîne la patte

Bébés du Québec: critiques sur le faible pourcentage de détection de la surdité

durée 07h04
14 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Deux associations professionnelles québécoises fustigent la lenteur des autorités à élargir l’accès des bébés au Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau−nés (PQDSN), alors que le Québec traîne déjà largement de l’arrière par rapport à d’autres juridictions canadiennes. 

L’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) et l’Association du Québec pour enfants avec problèmes auditifs (AQEPA) affirment que 53 % des bébés au Québec ont accès au programme alors que parmi ceux de la Colombie−Britannique et de l’Ontario, 97 % et 94 %, respectivement, sont dépistés à la naissance.

Les deux associations rappellent que le programme québécois a été annoncé en 2009, mais qu’il n’est toujours pas complété. À leur avis, le retard inexcusable porte préjudice et hypothèque lourdement le développement et l’avenir des enfants ayant une surdité non dépistée à la naissance, car la prévention et la détection précoce permettent de pallier aux problèmes. 

Elles affirment que le dépistage de la surdité chez les nouveau−nés est simple à réaliser et ne demande que peu de temps.

Les deux organismes affirment que la déficience auditive est le deuxième trouble le plus fréquent avec le trouble visuel chez les enfants âgés de moins de 5 ans. 

Chaque année, de quatre à six bébés sur 1000 naissent avec une perte auditive et plus de 90 % des enfants qui naissent avec une surdité sont nés de parents entendants, qui ne soupçonnent donc aucunement cette possibilité.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Les outils pour cesser de fumer sont connus, mais peu utilisés par les fumeurs

Une recherche indique que même si une majorité de fumeurs et d’anciens fumeurs récents du Québec connaissent les services d’aide pour renoncer au tabagisme, peu les utilisent.  Un document publié jeudi par l’Institut national de santé publique (INSPQ) ajoute que même les aides pharmacologiques et les services bien connus sont relativement peu ...

22 février 2024

Les hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires bondissent au Canada

Alors que de nombreux hôpitaux sont surchargés un peu partout à travers le pays, le nombre d'hospitalisations des enfants pour des maladies respiratoires a grimpé en flèche, revenant ainsi aux taux prépandémiques.  C'est ce que révèlent les données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées jeudi. Pour la période 2022-2023, ...

22 février 2024

Nouvelle plateforme pour aider les aînés à prendre en charge leur santé

Une nouvelle plateforme dévoilée officiellement jeudi vise à fournir aux aînés et à leurs aidants les informations dont ils ont besoin pour prendre en charge leur état de santé ― dans un contexte où, on le sait, il n'y a pas suffisamment de ressources pour répondre à tous les besoins d'une population vieillissante. Élaborée par la Fondation AGES ...