Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sécurité routière et bonnes manières

Les surveillants routiers du ministère des Transports appellent à la courtoisie

durée 17h47
13 juin 2022
Charlotte Lemieux
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Charlotte Lemieux, Journaliste

Les surveillantes et surveillants du réseau routier souhaitent sensibiliser les usagers de la route à l’importance de respecter le corridor de sécurité en leur présence.

Dans le cadre de leurs fonctions, certains travailleurs et travailleuses doivent immobiliser leur véhicule sur un chemin public pour y effectuer des interventions.

Lorsqu’un véhicule d’urgence, une dépanneuse ou un véhicule de surveillance est immobilisé et que sa flèche jaune lumineuse, ses gyrophares ou ses feux clignotants sont actionnés, la conductrice ou le conducteur qui s’apprête à le dépasser doit respecter un corridor de sécurité.

Après s’être assurés de pouvoir le faire sans danger, les usagers de la route doivent ralentir et s’éloigner le plus possible du véhicule immobilisé.

Malheureusement, ce ne sont pas tous les usagers de la route qui respectent le Code de la sécurité routière (CSR), et ce, au risque et péril des travailleurs.

« Le fait de ne pas respecter le corridor de sécurité peut faire en sorte de faucher une vie. On ne sait jamais, que ça soit la nôtre ou celle d’un automobiliste qui a mal vu l’indication ou qui n’y a pas porté attention. En général, quand les gens ne le respectent pas, et ça arrive, je trouve ça décevant et fâchant », affirme Mario Pelletier, du centre de services de Québec.

Le ministère des Transports du Québec profite du début de la saison estivale pour rappeler aux usagers de la route l’importance de respecter le corridor de sécurité afin de protéger toutes les personnes qui interviennent sur le réseau routier, y compris le personnel du Ministère qui veille sur le réseau en tout temps.

« Ce qu’on voit, c’est que ça fonctionne beaucoup avec les gyrophares rouges et bleus des policiers, mais les gyrophares orange servent aussi à des intervenants qui portent assistance aux autres. Il est donc important de sensibiliser les usagers de la route au respect du corridor de sécurité, peu importe qui sont les intervenants présents sur le réseau. Nous, les surveillants routiers du ministère des Transports, on est là pour que les usagers de la route rentrent en sécurité chez eux, auprès de leur famille. Mais nous aussi, on aimerait ça rentrer à la maison en sécurité », mentionne Michaël Lamy Desrosiers, du centre de services de Trois-Rivières.

L’article sur le corridor de sécurité a été ajouté au Code de la sécurité routière (CSR) il y a près de 10 ans, plus précisément le 5 août 2012. Les usagers de la route qui ne se conforment pas à cette règle de conduite s’exposent à des amendes de 200 $ à 300 $ ainsi qu’à l’ajout de 4 points d’inaptitude à leur dossier.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


4 août 2022

Les Canadiens font de moins en moins confiance à leurs médecins

Les Canadiens feraient moins confiance à leurs médecins aujourd’hui qu’avant la pandémie, s’il faut en croire les résultats d’un sondage réalisé pour le compte d’une firme australienne en Australie, au Canada et aux États−Unis. Avant la pandémie, révèle l’enquête dévoilée récemment par Compare The Market, 87 % des Canadiens disaient faire ...

4 août 2022

COVID-19 : des équipes de vaccination iront dans les CHSLD et RPA

Aujourd’hui, le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, est venu faire le point sur la situation de la COVID-19 dans la province. Il a débuté en mentionnant que, selon les données, on remarque la première baisse depuis sept semaines, autant les cas que les hospitalisations. Les absences au travail sont également en baisse. De ...

29 juillet 2022

« Vivre avec le virus, ne veut pas dire de vivre comme s'il n'y avait plus »

Le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau, s’est à nouveau présenté devant les journalistes pour faire un point sur la situation actuelle concernant la COVID-19. Il a débuté en mentionnant qu’il y avait eu dans les dernières semaines une augmentation des cas dans les hôpitaux, mais que la majorité s’était présentée pour des ...