Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ce dispositif rapportait des millions de dollars dans les coffres de l'État

La SQ se départit de son système de reconnaissance des plaques d'immatriculation

durée 15h50
15 novembre 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans les dernières semaines, la Sûreté du Québec a procédé au retrait des lecteurs de plaques d’immatriculation de ses autopatrouilles, un dispositif qui prenait place près des gyrophares.

Bien que cet équipement était apprécié par les policiers de par son utilité opérationnelle, il a été décidé, à la suite d’une analyse et d’un commun accord avec la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), de cesser le financement de cet outil.

Dans les faits, le système de reconnaissance des plaques d'immatriculation permettait aux policiers d'identifier les automobilistes dont le permis est sanctionné ou dont la plaque était impayée. Chaque année, il rapportait des millions de dollars dans les coffres de l'État, une somme que la SQ a refusé de confirmer malgré une demande en ce sens. 

On retrouvait 64 de ces appareils toujours en fonction sur les routes de la province en 2021. Quatre ans auparavant, soit en 2017, ce chiffre était de 93. C’est à partir de cette année-là que la popularité de ce dispositif a connu une baisse en atteignant 83 appareils en fonction en 2018 puis 64 en 2019 et 2020.

Par courriel, la SQ précise que « cet outil de détection sert particulièrement à la détection et à l’interception des conducteurs ayant principalement des immatriculations ou des permis impayés ou sanctionnés permettant ainsi le retrait des véhicules et conducteurs en infraction au Code de la sécurité routière ou au Code criminel. Par contre, il est difficile d’évaluer son apport direct sur l’amélioration du bilan routier.»

La Sûreté du Québec n'a pas voulu préciser si cette technologie sera remplacée par une autre au cours des prochaines semaines ou des prochains mois. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les changements climatiques menacent les pollinisateurs, prévient une étude

Les changements climatiques menacent les pollinisateurs qui sont cruciaux à la production d'une grande partie de l'alimentation de la planète, prévient une nouvelle étude. Les populations de pollinisateurs sont en déclin à travers le monde. On estime pourtant que 85 % des espèces de plantes à fleurs et 87 % des principales cultures mondiales ...

Des changements pour mieux informer la population sur la fumée liée aux feux de forêt

Environnement Canada tente d'améliorer la façon dont les risques pour la santé sont communiqués lorsque les incendies de forêt envoient de la fumée dangereuse dans l'air. Pendant les alertes actives, les zones touchées par des valeurs élevées de la Cote air santé seront désormais marquées en rouge sur une carte qui montre les conditions ...

C'est le moment de profiter de sa piscine, oui, mais en toute sécurité

La Semaine de la sécurité nautique bat son plein. Et cette opération de sensibilisation signifie aussi que l'heure tourne pour les propriétaires de piscines construites avant novembre 2010, à l’approche de leur avant-dernier été pour se mettre en conformité avec le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles.  Depuis le 1er juillet ...