Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Feux de forêt

La qualité de l'air sera mauvaise pour les prochains jours

durée 12h00
22 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les Québécois qui résident au nord du Saint-Laurent pourraient être incommodés par la mauvaise qualité de l'air, conséquence des incendies de forêt qui sévissent toujours.

Environnement Canada a diffusé tôt jeudi un bulletin spécial portant sur la qualité de l'air sur tout le Nord de la province, à savoir qu'en raison des incendies de forêt, «des concentrations élevées de particules fines entraînent une mauvaise qualité de l'air», et ce, pour les prochains jours.

Un avertissement de smog est également en vigueur dans le secteur de Ville-Marie, en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-Est de l'Ontario.

En Jamésie, où plusieurs incendies sévissent encore, la fumée est perceptible dans l'air. Sur la page Facebook de la SOPFEU, la porte-parole Audrey Marcoux explique que ce phénomène, appelé inversion de température, survient quand la température de l'air augmente avec l'altitude, ce qui empêche une masse d'air frais se trouvant en-dessous de rejoindre l'atmosphère.

«L’air au-dessus du nuage de fumée crée un blocage des fumées au niveau du sol. Tant que l'inversion de température sera présente, le comportement de nos feux sera relativement calme. C’est un peu comme si ceux-ci étaient privés d’oxygène», écrit la porte-parole, ajoutant que le phénomène pourrait se répéter dans les prochains jours.

Le temps chaud et sec se poursuivra encore quelques jours, des conditions propices au déclenchement de nouveaux incendies et à la progression d'autres.

Jeudi matin, 80 incendies étaient encore en activité dans la zone intensive et 24 autres en zone nordique, rapportait la SOPFEU, qui dressera un état des lieux vers 11 h.

Nouvelles évacuations à Lebel-sur-Quévillon
À Lebel-sur-Quévillon, où la situation est critique depuis trois semaines, les citoyens ont été invités à évacuer de nouveau la municipalité et d'apporter avec eux leurs animaux de compagnie, le cas échéant.

Certains avaient pu regagner leur domicile à compter de dimanche dernier – un retour qui n'aura été que de courte de durée.

«Les conditions de fumée sont intenses, le resteront jusqu'à dimanche et pourraient s'aggraver», a fait savoir le maire, mercredi.

Une halte fraîcheur a été aménagée à la Maison des jeunes pour les citoyens qui seraient incommodés par la fumée. L'endroit sera ouvert entre midi et 18 h.

Selon les données de Météomédia, environ 15 millimètres de pluie sont attendus sur la municipalité lundi, et une vingtaine d'autres mardi. Les probabilités d'averse pour ces deux journées sont de 80 %.

Au tour du PQ de réclamer un programme d'aide
À l'instar du Bloc québécois, qui a réclamé mercredi la mise en place d'un programme d'aide à l'industrie forestière, les députés du Parti québécois souhaitent aussi que Québec délie les cordons de la bourse pour soutenir les travailleurs et entreprises touchées par les incendies.

Les demandes péquistes sont essentiellement les mêmes que celles du parti fédéral, à savoir le remboursement des franchises d'assurance pour la machinerie endommagée et une garantie de prêt pour le remplacement des équipements.

«Tout le monde se croise les doigts depuis plusieurs semaines pour que les feux cessent enfin. On a été pris de court cette année et ça entraînera des conséquences majeures pour l'aménagement de notre forêt, d'où la nécessité que le gouvernement compense une partie des sinistres encourus par plusieurs PME jusqu'à présent», a déclaré dans un communiqué le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé.

«On sait déjà que pour ceux dont la machinerie a brûlé, ce sont des dizaines de milliers de dollars en franchises d'assurance qui devront être payés et ça met en péril leur capacité à retourner en forêt. Je pense que le gouvernement doit les aider en couvrant la franchise.»

En après-midi, le ministre fédéral des Ressources naturelles Jonathan Wilkinson et son collègue Bill Blair, ministre de la Protection civile, tiendront un point de presse en compagnie de David L. Cohen, ambassadeur des États-Unis au Canada, pour faire le point sur la situation des incendies.

———

Cette dépêche a été rédigée avec l'aide financière de la Bourse de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Marie-Ève Martel, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

La majorité des Canadiens appuient l'avortement, selon un sondage

Huit Canadiens sur dix – dont près de neuf Québécois sur dix – soutiennent le droit des femmes à l'avortement et deux sur trois ne veulent pas que la disposition de dérogation soit utilisée pour restreindre l'accès à ce service, selon un nouveau sondage. Le sondage de la firme Léger suggère également que le soutien à l'idée qu'une province ...

durée Hier 9h00

Québec veut déployer une «équipe volante publique» pour les besoins criants en santé

Le gouvernement du Québec dit vouloir déployer prochainement une «équipe volante publique» de professionnels de la santé pour faire face aux besoins critiques dans certaines régions, une approche qui s'inscrit dans la volonté de contrer l'utilisation des agences. L'équipe serait déployée d'abord en Abitibi-Témiscamingue et sur la Côte-Nord, où de ...

16 mai 2024

SCHL: le Canada devrait pouvoir construire au moins 130 000 logements de plus

Avec les ressources dont il dispose, le Canada devrait pouvoir construire de 130 000 à 225 000 logements de plus chaque année, soutient la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Mathieu Laberge, premier vice-président, Économie et perspectives de l'habitation, à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, affirme que le ...