Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Météo

Un automne frais et sec pour le Québec et des tempêtes à surveiller dans l'Est

durée 12h00
13 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

 Les dérèglements climatiques ont marqué l’été au Québec, mais l’automne s’annonce plutôt sec, avec des températures légèrement en dessous des normales saisonnières. Dans les Maritimes, les tempêtes sont à surveiller alors que dans l’Ouest, le déficit de précipitations pourrait faire durer les feux de forêt.

Après une saison marquée par les feux de forêt, les inondations, les alertes de tornades et les canicules tardives, les prévisions météorologiques sont propices à un automne sans grands bouleversements, du moins pour le Québec et l’Ontario.

Selon les prévisions de Météomédia, les températures des prochaines semaines seront près des normales, ou légèrement en dessous dans ces deux provinces.

Un avant-goût de l'hiver

Des poussées d’air frais dès le mois d’octobre pourraient laisser l’impression d’un hiver hâtif.

«On va avoir un mois de septembre plutôt doux, plutôt agréable, mais à la mi-saison, quelque part en octobre, on devrait avoir quelques poussées d’air frais importantes qui devraient durer plusieurs semaines et qui nous feront sentir comme si on était en hiver», mais «on prévoit un retour du balancier en novembre et en début décembre avec des températures au-dessus des normales», a expliqué André Monette, chef de service de la météorologie à Météomédia.

Un automne sec

Les précipitations et le nombre de tempêtes devraient être inférieurs à la normale et le Québec et l'Ontario connaîtront un automne plutôt sec, selon Météomédia.

«On prévoit un déficit de précipitations pour les régions plus au nord, mais des précipitations plus près des normales pour la vallée du Saint-Laurent, et probablement moins de tempêtes automnales, mais quand il y en aura, elles pourraient être plus costaudes.»

De grosses tempêtes comme celle qui avait provoqué de forts vents à l’Halloween l’an dernier dans certaines régions pourraient se produire en raison de «gros systèmes qui pourraient avoir des répercussions importantes», selon le météorologue.

«On prévoit beaucoup de douceur dans l’ouest du pays et dans le sud des États-Unis, ça peut amener un gros contraste de température entre le froid à la Baie d’Hudson et la chaleur dans le sud des États-Unis. Plus ce contraste est important, plus les tempêtes peuvent être importantes», a expliqué André Monette.

Météomédia ne se prononce pas encore sur la saison hivernale, mais «le début d’hiver devrait être sous le signe de la douceur», a souligné le météorologue.

Une saison des ouragans à surveiller dans les Maritimes

Les Maritimes devraient connaître des températures plus près des normales à l’automne, alors que la chaleur de l’océan Atlantique favorise la douceur pour la Nouvelle-Écosse et la péninsule d'Avalon, selon Météomédia.

Toutefois, les eaux anormalement chaudes dans l’océan Atlantique peuvent également amplifier les tempêtes et les ouragans qui sont à surveiller jusqu’à la deuxième partie du mois d’octobre.

D’ailleurs, Environnement Canada suit de près le moment où la tempête tropicale Lee devrait faire son virage vers le nord-ouest et s'attend à ce qu’elle ait un impact sur la région d'ici la fin de semaine.

Un déficit de précipitations qui peut favoriser les feux dans l’Ouest

Les provinces de l’Ouest devraient connaître des températures au-dessus des normales saisonnières en raison notamment d’El Niño.

Selon André Monette, il faudra suivre de près «les risques de sécheresse et d’incendie en première moitié de saison puisque les précipitations seront près ou en dessous des normales sur une majorité du territoire».

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...

18 avril 2024

La crise du logement est liée à la pénurie de main-d'œuvre en construction

Résoudre la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de la construction sera essentiel pour augmenter l'offre de logements disponibles sur le marché, soutiennent des experts, alors que l'agence nationale du logement du Canada continue de prévoir des niveaux de mises en chantier inférieurs à la demande. Selon la Société canadienne d'hypothèques et ...