Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Statistique Canada

Canada: hausse de l'insécurité alimentaire, même au-dessus du seuil de pauvreté

durée 12h00
14 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les plus récentes données de Statistique Canada démontrent que la proportion de familles canadiennes en situation d'insécurité alimentaire a augmenté entre 2021 et l’an dernier, de 16 % à 18 %, même si environ 80 % de ces familles avaient des revenus supérieurs au seuil de la pauvreté. 

L’agence fédérale explique que le revenu ne peut à lui seul expliquer l'insécurité alimentaire. Celle-ci découle plutôt de l'interaction entre divers facteurs, tels que la stabilité du revenu, les actifs et l'endettement, l'accès à du soutien provenant de la famille ou de la communauté, et le coût de la vie.

L’année dernière, parmi les personnes les plus exposées au risque d'insécurité alimentaire figuraient les mères célibataires, les familles autochtones et les familles noires. 

En 2022, 48 % des mères célibataires qui vivaient sous le seuil de la pauvreté et 40 % de celles qui se situaient au-dessus de ce seuil vivaient de l'insécurité alimentaire. Les plus exposées étaient celles qui présentaient d'autres facteurs de risque interreliés, comme le fait de ne pas avoir de diplôme d'études secondaires, d'être au chômage et de vivre dans un logement locatif.

Le taux d'insécurité alimentaire des familles autochtones qui vivaient au-dessus du seuil de la pauvreté a été mesuré à 31 %.

De plus, les familles racisées vivant au-dessus du seuil de la pauvreté étaient plus susceptibles de déclarer vivre en situation d'insécurité alimentaire que leurs homologues non racisées et non autochtones. 

L'Enquête canadienne sur le revenu de Statistique Canada a observé que l'insécurité alimentaire touchait tous les groupes d'âge, mais que les personnes âgées étaient les moins susceptibles d'en faire l'expérience.

En 2022, le taux d'insécurité alimentaire chez les aînés qui vivaient en dessous du seuil de la pauvreté se chiffrait à 21 %, ce qui était inférieur au taux moyen enregistré chez l'ensemble des familles vivant sous le seuil de la pauvreté, de 35 %. Le taux chez les personnes âgées qui vivaient au-dessus du seuil de la pauvreté était de 9 %.

Statistique Canada avance l’hypothèse que la vulnérabilité moindre des personnes âgées repose sur leur meilleure santé financière en général. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

La majorité des Canadiens appuient l'avortement, selon un sondage

Huit Canadiens sur dix – dont près de neuf Québécois sur dix – soutiennent le droit des femmes à l'avortement et deux sur trois ne veulent pas que la disposition de dérogation soit utilisée pour restreindre l'accès à ce service, selon un nouveau sondage. Le sondage de la firme Léger suggère également que le soutien à l'idée qu'une province ...

durée Hier 9h00

Québec veut déployer une «équipe volante publique» pour les besoins criants en santé

Le gouvernement du Québec dit vouloir déployer prochainement une «équipe volante publique» de professionnels de la santé pour faire face aux besoins critiques dans certaines régions, une approche qui s'inscrit dans la volonté de contrer l'utilisation des agences. L'équipe serait déployée d'abord en Abitibi-Témiscamingue et sur la Côte-Nord, où de ...

16 mai 2024

SCHL: le Canada devrait pouvoir construire au moins 130 000 logements de plus

Avec les ressources dont il dispose, le Canada devrait pouvoir construire de 130 000 à 225 000 logements de plus chaque année, soutient la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Mathieu Laberge, premier vice-président, Économie et perspectives de l'habitation, à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, affirme que le ...