Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les 21, 22 et 23 novembre

Secteur public: une semaine qui sera marquée par trois grèves

durée 10h00
20 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La semaine s'annonce tumultueuse dans les services publics au Québec, alors que trois grèves auront lieu à différents moments, mais elles se chevaucheront toutes jeudi.

D'abord le front commun, qui est composé de la CSN, de l'APTS, de la CSQ et de la FTQ, et qui représente 420 000 membres, lancera le bal avec son débrayage qui aura lieu les 21, 22 et 23 novembre. Il affectera les établissements de santé, de services sociaux, scolaires et collégiaux.

Puis la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui compte 80 000 infirmières et autres professionnelles en soins, débraiera à son tour les 23 et 24 novembre.

Et à compter du jeudi 23, ce sont les 66 000 enseignants de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) qui amorceront une grève générale illimitée.

D'autres journées de négociation ont été ajoutées au calendrier cette semaine; des comités de négociation discuteront donc durant l'exercice de la grève.

«On l'avait dit, nous, que s'il n'y avait pas de règlement avant le 21, on serait en grève. C'est clair qu'il n'y aura pas de règlement avant le 21. Nous, ce qu'on dit, c'est qu'on est prêt à négocier sept jours semaine, là. On veut un règlement», a lancé en entrevue François Enault, vice-président de la CSN.

Vendredi dernier, le premier ministre François Legault a assuré de sa bonne volonté et de son empressement à renouveler les conventions collectives qui concernent quelque 600 000 employés de l'État. «Je souhaite qu'on règle ça dans les prochains jours et qu'il n'y en ait pas de grève la semaine prochaine», a-t-il affirmé.

Mais ces trois grèves seront difficilement évitables, vu les maigres progrès aux tables.

«Le gouvernement n'a pas évité la première courte séquence de grève. Il n'a pas évité la deuxième séquence de grève. J'espère qu'il va comprendre qu'il devrait essayer de travailler pour éviter la troisième séquence de grève», a lancé M. Enault, de la CSN.

Vers une illimitée?

Le mandat de grève du front commun en est un de grève générale illimitée qui serait précédée de séquences de grève. La prochaine séquence pourrait donc être de quelques journées encore ou bien devenir illimitée.

«Présentement, le mandat qu'on a, oui ça pourrait être en grève générale illimitée quelque part en décembre, si les choses n'avancent pas. Mais on continue. La seule chose sur laquelle on est d'accord avec le gouvernement, c'est qu'on veut un règlement pour les Fêtes», a conclu M. Enault.

Entre autres, le front commun représente la majorité des enseignants du primaire et du secondaire au Québec, par l'intermédiaire de la CSQ. Dans les établissements de santé, il représente aussi les préposés aux bénéficiaires par l'intermédiaire de la CSN et de la FTQ. Et il représente aussi les techniciens et professionnels dans la santé et les services sociaux par l'intermédiaire de l'APTS. Il représente également des dizaines de milliers d'employés de soutien, tant dans le milieu scolaire que de celui de la santé.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


17 mai 2024

La majorité des Canadiens appuient l'avortement, selon un sondage

Huit Canadiens sur dix – dont près de neuf Québécois sur dix – soutiennent le droit des femmes à l'avortement et deux sur trois ne veulent pas que la disposition de dérogation soit utilisée pour restreindre l'accès à ce service, selon un nouveau sondage. Le sondage de la firme Léger suggère également que le soutien à l'idée qu'une province ...

17 mai 2024

Québec veut déployer une «équipe volante publique» pour les besoins criants en santé

Le gouvernement du Québec dit vouloir déployer prochainement une «équipe volante publique» de professionnels de la santé pour faire face aux besoins critiques dans certaines régions, une approche qui s'inscrit dans la volonté de contrer l'utilisation des agences. L'équipe serait déployée d'abord en Abitibi-Témiscamingue et sur la Côte-Nord, où de ...

16 mai 2024

SCHL: le Canada devrait pouvoir construire au moins 130 000 logements de plus

Avec les ressources dont il dispose, le Canada devrait pouvoir construire de 130 000 à 225 000 logements de plus chaque année, soutient la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Mathieu Laberge, premier vice-président, Économie et perspectives de l'habitation, à la Société canadienne d'hypothèques et de logement, affirme que le ...