Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Changements climatiques

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

durée 18h00
27 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année. 

Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les dernières années, la pente était en croissance de façon importante», nuance la cheffe de l’exploitation et des infrastructures, Claudine Bouchard, en conférence de presse, mardi.

Une légère réduction des pannes mettrait fin à la tendance des dernières années. Le nombre de pannes est en progression tandis que les épisodes de conditions météorologiques difficiles augmentent dans la foulée des changements climatiques. L’année 2023 est d’ailleurs l’une des pires 15 années pour la société d’État.  

Hydro-Québec avait déjà annoncé, en novembre, qu’elle comptait investir entre 45 milliards $ et 50 milliards $ d’ici 2035 pour améliorer la fiabilité de son réseau, dans le cadre de son plan d’action 2035. 

Cela représente des dépenses annuelles d’entre 4 milliards et 5 milliards $, soit près du double des montants consacrés au cours des dernières années. 

Rappelons que le plan d’action comporte également l’objectif d’investir près de 100 milliards $ pour augmenter la capacité du réseau, toujours d’ici 2035. 

La société d’État a fait le point, mardi, sur les actions qu’elle prendra en 2024 pour améliorer la fiabilité de son réseau.  

Hydro-Québec compte notamment remplacer 28 000 poteaux en bois. Elle veut aussi installer 500 poteaux en composite, plus résistants que les poteaux en bois, à certains endroits stratégiques.

Elle déploiera 130 millions $ en 2024 pour l’élagage et la coupe d’arbres qui pourraient représenter un risque pour le réseau. Au total, 75 000 arbres devraient être abattus. On veut dégager l’équivalent de 22 000 km de lignes. 

À moyen terme, Hydro-Québec veut réduire le nombre de pannes liées à la végétation de 30 % d’ici 2028.

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Les besoins en psychologues seront comblés en 2026, estime le ministre Carmant

Les besoins en psychologues dans le réseau de la santé seront pourvus dans deux ans, selon les estimations du ministre des Services sociaux, Lionel Carmant.  Lors de l’étude des crédits budgétaires, jeudi, il a expliqué qu’il y avait 2271 psychologues actuellement dans le réseau et que les besoins se situaient à 2340, pour cette année, donc un ...

18 avril 2024

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...

18 avril 2024

La crise du logement est liée à la pénurie de main-d'œuvre en construction

Résoudre la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de la construction sera essentiel pour augmenter l'offre de logements disponibles sur le marché, soutiennent des experts, alors que l'agence nationale du logement du Canada continue de prévoir des niveaux de mises en chantier inférieurs à la demande. Selon la Société canadienne d'hypothèques et ...