Publicité

30 octobre 2020 - 07:00

Projet en expérimentaton

Des casiers sécuritaires et gratuits pour vélos au terminus Chambly

Par Salle des nouvelles

Depuis le 10 août dernier, les cyclistes de la région qui doivent prendre les transports en commun peuvent se rendre en vélo au terminus Chambly et en  disposer de façon gratuite et sécuritaire. Comment? Grâce à des casiers sécurisés mis en place par Vélo-Transit, une initiative qui pourrait bien faire des petits un peu partout sur la Rive-Sud de Montréal et ailleurs au Québec

Avec la pandémie de COVID-19, l’utilisation du vélo a atteint des records cette année partout dans la province. Plus de vélos et moins de voitures : cela a permis de réduire considérablement le taux de pollution de l’air. 

Autodidacte et entrepreneur dans l’âme, Jean-Marc Blais est le fondateur et coprésident de Vélo-Transit, l’entreprise derrière ce projet et qui souhaite créer tout un écosystème autour du vélo et de la mobilité durable. « Prochainement, une invitation sera lancée aux 82 villes de la CMM et de IVÉO afin de les inciter à implanter ce système de casier sur le territoire pour en faire l’essai. De cette façon, on pourrait prendre le pouls de la population et voir si ces modules connaissent du succès », indique-t-il au Chambly Express

Notons qu’en plus de Vélo-Transit, d’autres partenaires sont greffés au projet dont: Jalon Montréal, le Ministère de l’Économie et de l’Innovation et EXO

Six casiers disponibles au terminus Chambly 

Jusqu’en novembre prochain, six casiers individuels pouvant accueillir un vélo chacun prennent place au terminus Chambly. Ces modules de Vélo-Transit peuvent accueillir gratuitement les vélos afin de les protéger des intempéries et de les entreposer dans un lieu sécuritaire. 

« La Ville de Chambly est reconnue pour la qualité de ses infrastructures pour favoriser l’utilisation du vélo,  assure Alexandra Labbé, mairesse de Chambly. Une piste cyclable sécuritaire conduit déjà au terminus d’autobus et le prototype des casiers qui sont déployés aujourd’hui a déjà été testé chez nous en 2019, preuve de l’engouement pour le vélo de nos concitoyens. »

Fait intéressant: il est même possible via une application mobile de réserver son casier deux heures d’avance. « C’est une belle solution pour augmenter les places de stationnement, sans prendre plus d’espace. Par exemple, on peut remplacer 100 places de stationnement pour les voitures en 600 espaces de stationnement pour vélos. Ces modules sont conçus pour être retirés en hiver », ajoute-t-il. 

Réseau intermunicipal

En lançant prochainement l’invitation aux 82 municipalités de la CMM à prendre part à ce projet, M. Blais voit grand. « À long terme, on aimerait créer un réseau intermunicipal pour les cyclistes. Par exemple, on pourrait décider de passer de Chambly à Montréal en un après-midi et d’aller prendre un verre en plein centre-ville après avoir stationné notre vélo dans des casiers prévus à cet effet. Présentement, on travaille sur des casiers doubles qui pourraient être vendus à des propriétaires de résidences ou d’appartements », poursuit-il. 

Selon les options choisies à l’achat, les municipalités ou entreprises intéressées par ces casiers peuvent s’en procurer une unité (de six) pour des prix variant entre 15 000$ et 20 000$. Ces installations peuvent accueillir un vélo régulier, mais aussi des vélos électriques qui gagnent en popularité.

À long terme, Vélo-Transit veut aussi quadrupler le nombre de cyclistes dans le Grand Montréal, en venant chercher 10 % des 60 000 travailleurs qui utilisent leurs voitures quotidiennement.

Pour plus d'informations sur ce projet, on peut visiter le site web de Vélo-Transit au https://www.velotransit.ca. 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.