Publicité

6 avril 2021 - 07:00

Négociations avec les enseignants 

La FSE-CSQ et l’APEQ annoncent un premier mouvement de grève pour les enseignants 

Par Catherine Deveault

La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ-QPAT) annoncent un premier mouvement de grève légale pour les enseignants qu’elles représentent, à être exercé le 14 avril 2021 entre 00 h 01 et 9 h 30. Mme Sonia Éthier, présidente de la CSQ, les accompagnait pour en faire l’annonce.  

Ainsi, la FSE-CSQ et l’APEQ lancent pour la première fois le principe des grèves de courte durée en éducation. Cette façon de faire a comme  objectif de perturber l’administration scolaire, tout en minimisant les répercussions sur les services éducatifs. Cet exercice est appelé à se reproduire plus souvent et à se combiner ou à alterner avec les grèves pouvant être exercées par les autres fédérations de la CSQ. Rappelons que celles-ci sont toutes détentrices d’un mandat de grève, pouvant aller jusqu’à l’équivalent de 5 jours, à être exercé au moment opportun. 

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous parlons de grève aujourd’hui. C’est  parce que les enseignants attendent des changements significatifs à leurs conditions de travail, qui sont par ailleurs directement liées aux conditions d’apprentissage des élèves. Or, le peu offert après des années de sous-investissement ne permet pas d’atteindre cet objectif. On nous dit toujours que ce n’est pas le bon moment pour faire la grève. Malheureusement, la coupe est plus que pleine, la profession est en crise et il faudra des améliorations notables pour attirer et retenir les enseignants », a expliqué Mme Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ. 

Les services et commissions scolaires concernés en Montérégie 

• Grandes-Seigneuries 

• Hautes-Rivières 

• Marie-Victorin 

• Patriotes 

• Saint-Hyacinthe 

• Sorel-Tracy 

• Trois-Lacs 

• Vallée-des-Tisserands 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.