Publicité
22 août 2019 - 06:00

Les Métallos saluent les nouveaux investissements chez Sivaco à Marieville

Par Salle des nouvelles

Le Syndicat des Métallos accueille positivement l’annonce de nouveaux investissements à l’usine Sivaco de Marieville, où le gouvernement fédéral et la compagnie ont tous deux choisi d’investir plusieurs dizaines de millions pour de nouveaux équipements.

Le gouvernement fédéral annonçait en effet aujourd’hui un investissement de 18 millions pour trois usines du groupe Heico, soit Sivaco et deux autres usines situées en Ontario. Cela vient s’ajouter à un investissement du groupe Heico, pour un total de 50 millions dans les trois usines.

« Cela permet de maintenir les emplois existants et probablement aussi d’en créer d’autres éventuellement, lorsque de nouveaux produits s’ajouteront à ce qui est fabriqué ici. C’est une bonne nouvelle dans le contexte d’une usine de 70 ans qui se modernise et s’adapte aux nouvelles tendances du marché », explique le président de la section locale 6818 des Métallos, Bobby Lévesque.

Ce dernier représente les 260 travailleurs syndiqués de la trefilerie de Marieville. Rappelons que les derniers mois ont été éprouvant dans le secteur de l’acier, touchés par les tarifs américains sur l’acier. « Une usine qui se modernise, c’est une usine qui se projette dans l’avenir. C’est un très bon message pour les travailleurs », ajoute Bobby Lévesque.

Le Syndicat des Métallos invite toutefois le groupe Heico à retourner à la table de négociation pour résoudre le conflit de travail qui sévit depuis le 9 juillet dernier à son autre usine de Beloeil, Galvano.

« Un groupe qui reçoit une telle aide gouvernementale doit faire preuve d’ouverture dans ses relations de travail. La trentaine de syndiqués de Galvano réclament simplement des conditions de travail qui reflète leur apport au succès de l’usine et l’employeur doit en tenir compte dans le prochain contrat de travail », fait valoir le représentant syndical des Métallos, Guy Gaudette.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.