Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens

Déménagement pour le QG du 2 GPRC à Saint-Jean-sur-Richelieu

durée 07h00
3 avril 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Catherine Deveault

Le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens (2 GPRC) a complété le déménagement de son quartier général (QG) dans l’installation de Rheinmetall Canada sur le boulevard du Séminaire Sud en date du 31 mars 2022.

Ce déménagement a été planifié pour répondre aux besoins en infrastructures de l’unité pour les dix prochaines années et pour offrir suffisamment d’espace de travail au personnel-cadre, ainsi qu’une salle de formations, des salles de réunion, des casiers et un espace d’entreposage d’équipements spécialisés dans un emplacement sécurisé.

Ce projet fut pris en charge par le Groupe des opérations immobilières des Forces canadiennes (Gp Ops Imm FC). Les besoins en espace du 2 GPRC identifiés dans le rapport d’analyse d’option (RAO) ont été répondus, tout en respectant les Directives et ordonnances administratives de la défense (DOAD) et les normes du Conseil du trésor.

Soixante-treize membres de la Force de réserve et civil servent au QG du 2 GPRC à Saint-Jean-sur-Richelieu et au bureau satellite de Val-Bélair. Le 2 GPRC compte environ 700 Rangers canadiens répartis en 28 patrouilles et 700 Rangers juniors canadiens (RJC) répartis en 35 patrouilles dans les régions éloignées et isolées du Québec.

Citations

« Depuis sa création en 1997, le 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens évolue et grossit. Ce déménagement permettra au personnel-cadre de l’unité de travailler dans un espace qui répond aux besoins actuels et futurs des opérations afin de soutenir nos patrouilles et nos membres situés dans les régions isolées et éloignées du Québec. »

Le lieutenant-colonel Benoit Mainville, commandant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens

En bref

·        Le Groupe des opérations immobilières des Forces canadiennes (Gp Ops Imm FC) est responsable du projet de relocalisation et du déménagement.

·        Le 2 GPRC a continué à opérer depuis les anciens locaux sur Grand-Bernier Nord jusqu’à l’aménagement complet des nouveaux locaux.

·        Les besoins en espace identifiés dans le rapport d’analyse d’option (RAO) écrit par le Gp Ops Imm FC, sont comblés par le nouvel espace octroyé au 2 GPRC chez Rheinmetall.

·        La capacité opérationnelle du 2 GPRC a été maintenue tout au long du déménagement. Une planification judicieuse a permis de réduire le plus possible les nuisances sur les opérations courantes et a assuré un transfert contrôlé avec le minimum de frictions vers les nouvelles installations.

·        Les Rangers canadiens assurent une présence militaire à l'appui de la souveraineté du Canada, agissant comme les « yeux et les oreilles du Nord ». Ils et elles signalent des activités inhabituelles, recueillent des données importantes à l'appui des opérations militaires et participent aux opérations de recherche et de sauvetage au sol.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le prix de l'essence a bondi à plusieurs endroits au pays jeudi

Les automobilistes sont confrontés à des prix de l'essence plus élevés à bien des endroits au pays, jeudi, alors que le passage de l'essence d'hiver à l'essence d'été entraîne une hausse des prix. À Montréal, plusieurs stations-service affichaient un prix variant entre 1,90 $ et 1,92 $ le litre d'ordinaire jeudi matin. Dans les jours précédents, ...

5 avril 2024

Alerte: le taux de chômage s'établit à 6,1 % au Canada et à 5,0 % au Québec en mars

L'emploi a peu varié au Canada en mars, alors que le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 6,1 %, selon Statistique Canada. Au Québec, l'emploi a reculé de 18 000 et le taux de chômage a progressé de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 5,0 %. Plus de détails à venir.

2 avril 2024

Fitzgibbon ne ferme pas la porte à offrir des minéraux pour attirer des entreprises

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie Pierre Fitzgibbon ne ferme pas la porte à offrir des minéraux, comme le lithium, pour attirer de nouveaux joueurs dans la filière batterie. Selon ce que rapportait Radio-Canada la semaine dernière, le gouvernement serait prêt à céder des parts qu’il détient dans l’entreprise Nemaska ...