Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sommet agroenvironnemental sur la cohabitation des cours d’eau

L’UPA Montérégie souligne le succès de la 2e phase du projet Protection des bandes riveraines agricoles

durée 10h00
3 juillet 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Quelque 200 personnes issues du secteur agricole se sont réunies le 6 février dernier lors du Sommet agroenvironnemental sur la cohabitation des cours d’eau, organisé par la Fédération de l’UPA de la Montérégie à Saint-Jean-sur-Richelieu. Cet évènement clôturait le projet Protection des bandes riveraines agricoles - volet 2, financé par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, dans le cadre du volet Soutien au rayonnement des régions du Fonds régions et ruralité, projet qui visait à sensibiliser le secteur agricole à l’importance de la protection des bandes riveraines et à leur implantation concrète.

Productrices et producteurs agricoles, experts et intervenants du milieu ont participé à diverses conférences sous plusieurs thématiques, dont la gestion intégrée des ressources en eau, les impacts des changements climatiques, la législation et les politiques de protection des zones riveraines ainsi que les initiatives de collaboration entre les parties prenantes.

Lancé en décembre 2021, le projet a permis d'offrir des formations sur l'importance des bandes riveraines à l’intention des productrices et des producteurs agricoles, en plus d'organiser 22 journées de distribution de semences sur le territoire de la Montérégie. L'objectif de superficie de bandes riveraines à ensemencer a été largement dépassé avec 232 hectares, soit plus de 2,5 fois la cible, le tout sur une distance de 842 kilomètres.

« Le succès de la deuxième phase du projet démontre l'importance cruciale de la collaboration et de la participation active de tous les intervenants et des productrices et producteurs agricoles. Ensemble, nous avons démontré que le travail d'équipe est la clé pour relever les défis environnementaux et assurer la pérennité de nos cours d’eau. » déclare M. Julien Pagé, 1er vice-président de la Fédération de l’UPA de la Montérégie.

La Fédération de l’UPA de la Montérégie tient à remercier les productrices et les producteurs agricoles de la région qui ont participé au projet en semant le mélange d’herbacées en bandes riveraines ainsi que les clubs-conseils partenaires Gestrie-Sol et Groupe ProConseil, les municipalités, les MRC et les syndicats locaux. Sans leur précieuse collaboration, ce projet n’aurait pas connu un tel succès.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2024

Le dernier obstacle est levé au code de conduite des épiciers

Tous les principaux épiciers canadiens adhèrent désormais à un code de conduite, ouvrant la voie à des lignes directrices de l'industrie en préparation depuis plusieurs années. Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l'Agriculture en ont fait l'annonce jeudi lors de leur réunion annuelle à Whitehorse. Ils affirment que les ...

17 juillet 2024

Churchill Falls: le Québec devra être plus généreux, dit Terre-Neuve

Le Québec devra mettre plus d'argent sur la table s'il veut renouveler le contrat d'approvisionnement en électricité de Churchill Falls avec Terre-Neuve-et-Labrador. C'est ce qu'a laissé entendre mercredi le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, au lendemain d'un entretien avec son homologue du Québec, François Legault, pour ...

16 juillet 2024

Le nombre de mises en chantier augmente dans la plupart des régions du Québec

La construction de logements semble s’être finalement mise en marche au Québec, après une longue période de recul et de stagnation. Reprenant dans le détail les données publiées mardi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) brosse un ...