Publicité
4 août 2019 - 06:00

Opération pour déceler la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue

Sûreté du Québec: très active sur les plans d’eau en fin de semaine

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Saviez-vous qu’une bière consommée sur un plan d’eau équivaut à trois consommations prises sur la terre ferme? Du 2 au 4 août, la Sûreté du Québec prend part à la campagne de sensibilisation Alcool Zéro. L’objectif? Déceler la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue chez les plaisanciers.

Rappelons que dans la province, il n’est pas interdit de consommer à bord d’une embarcation, même s’il s’agit d’un bateau à moteur. Toutefois, les conducteurs qui consomment de l’alcool ou des drogues augmentent considérablement les risques d’incidents nautiques.

Sanctions importantes pour les contrevenants

S’ils ont la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues, les conducteurs fautifs s’exposent aux sanctions prévues par le Code criminel. Celles-ci peuvent comprendre entre autres une amende, un casier judiciaire, une interdiction de conduire, une peine d’emprisonnement, dépendamment du nombre de récidives.

La consommation d’alcool et /ou de drogue constitue des risques pour les passagers du bateau. En effet, cette consommation peut engendrer des distractions pour les conducteurs d’embarcations nautiques ainsi que des noyades. De plus, le soleil, le vent et les mouvements d’une embarcation en raison des vagues peuvent accroître les effets de l’alcool et des drogues sur l’eau.

L’opération Alcool Zéro vise à réduire le nombre d‘incidents reliés à la consommation d’alcool et de drogue sur les plans d’eau afin que ces derniers soient plus sécuritaires et agréables pour la navigation de plaisance. Cette initiative est née d’une collaboration entre l’Association maritime du Québec et le Conseil canadien de la sécurité nautique.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.