Publicité
19 septembre 2019 - 06:00

Élections fédérales 2019

Yves-François Blanchet veut interdire les néonicotinoïdes

Par Salle des nouvelles

Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois et candidat du parti dans Beloeil—Chambly, a annoncé dans une ferme biologique de sa circonscription que le Bloc pourrait initier un plan de retrait des pesticides néonicotinoïdes en collaboration avec les producteurs agricoles et des mesures majeures de soutien pour assurer la transition.

« Nous savons qu’ils sont mortels pour les abeilles et nuisent donc à la biodiversité. Nous savons qu’ils contaminent les cours d’eau. Nous savons qu’il faut agir en vertu du principe de précaution face à des produits qui pourraient aussi avoir des impacts sur la santé des humains. Mais nous savons aussi que nos agriculteurs ne peuvent pas se revirer de bord instantanément », a déclaré M. Blanchet.

Les néonicotinoïdes s’attaquent au système nerveux des abeilles et entraînent leur mort. Selon l’ONU, le taux d'extinction des pollinisateurs est 100 à 1000 fois plus élevé que la normale actuellement à cause de ces insecticides et des changements climatiques, ce qui met en péril la pollinisation et la biodiversité. 

Dans les régions agricoles du Québec, le ministère québécois de l’Environnement a détecté qu’entre 2015 et 2017, 79 % à 100 % des échantillons d’eau qu’il recueille à fins d’études contenaient des traces de néonicotinoïdes à un niveau qui dépasse les critères de qualité de l’eau pour la protection des espèces aquatiques. L’Institut national de la recherche scientifique a également conclu en 2018 que ces pesticides agissent comme perturbateurs endocriniens chez les humains et auraient des impacts potentiels particulièrement sur la santé des femmes.

« Nous devons changer et nous n’avons plus le luxe d’attendre. Avec des investissements massifs en recherche et un soutien adéquat de nos producteurs agricoles, nous mettrons en place les conditions nécessaires pour développer l’agriculture de l’avenir », a conclu Yves-François Blanchet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.