Publicité

6 juillet 2020 - 17:00

Le CLSC aurait refusé l'accès à Pier-Marc Vadnais

CLSC du Richelieu: après le décès d'un homme, le Parti Québécois de Chambly demande des comptes au député Roberge

Par Salle des nouvelles

Suite aux troublantes révélations la semaine dernière au sujet d'un père de famille décédé d’une crise cardiaque au volant de sa voiture après s’être fait refuser l’accès au CLSC du Richelieu, les péquistes de Chambly demandent des explications au député Roberge, concernant sa promesse électorale de rouvrir la clinique sans rendez-vous.

« La situation exige que le député fasse le point. Les citoyens de la région veulent savoir ce qui se passe avec leur CLSC », exige la présidente du PQ de Chambly, Céline Charest. « Aurions-nous pu éviter ce drame si le sans-rendez-vous avait été maintenu au CLSC au lieu de l’avoir délocalisé à Saint-Jean-sur-Richelieu en juin 2018 ? » demande Céline Charest.

C’est au cours du premier mandat (2014-2018) du député Roberge que la décision de délocaliser les services du CLSC du Richelieu s’est prise. En campagne électorale à Chambly, François Legault déclarait « Les services perdus au CLSC du Richelieu depuis juin dernier seront rétablis ».

La pointe de l'iceberg, selon le parti québécois

Deux mois après l’élection et nouvellement nommé ministre, le député de Chambly a ajouté: « Je confirme le retour prochain du service de sans rendez-vous au CLSC de Richelieu ainsi que la bonification des heures d’ouverture du soir et des fins de semaine. » Ces changements devaient avoir lieu dans les 24 mois suivants.

Céline Charest ajoute : « Il avait lui-même identifié ce dossier comme étant une de ses priorités dans la circonscription. Nous aimerions l’entendre à ce sujet! »

Selon la présidente du Parti Québécois de Chambly, la situation dramatique de cette semaine n’est probablement que la pointe de l’iceberg. « Combien de personnes âgées n’ont pu se rendre à Saint-Jean afin d’avoir accès à un médecin? Les Québécois savent bien qu’il est difficile d’avoir accès à un médecin de famille. Diminuer les services, alors que la démographie de la région de Chambly est en forte hausse, ça n’a aucun sens », conclut-elle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.