Publicité

7 janvier 2022 - 18:33 | Mis à jour : 18:34

COVID-19

Le gouvernement du Canada veut offrir les ressources nécessaires aux provinces

Par Mathieu Savard, Journaliste

Tout de suite après avoir reçu sa dose de rappel, le ministre de la santé du Canada, Jean-Yves Duclos était en compagnie du ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc afin de faire une mise à jour sur la pandémie de COVID-19.

Le gouvernement fédéral a choisi de fournir les ressources nécessaires aux Canadiens plutôt que d’imposer de nouvelles mesures afin de combattre le variant Omicron.

D’ailleurs, le Canada a l’intention de distribuer 140 millions de tests rapides aux provinces et aux territoires durant le mois de janvier en se basant au prorata de la population : « Les tests antigéniques rapides sont un outil important pour permettre aux citoyens de réduire la propagation comme individu », a mentionné le ministre Duclos.

Le gouvernement a aussi comme objectif d’utiliser des médicaments et des traitements antiviraux le plus rapidement possible : « Garantir l’accès à des médicaments et des traitements antiviraux (...) nous avons déjà conclus des ententes avec Merck et Pfizer », a souligné Jean-Yves Duclos.

L’accélération de la vaccination est aussi une priorité en administrant la dose de rappel aux plus de gens possibles, alors que le nombre de doses pédiatriques (pour les enfants) est assez élevé pour protéger le plus de tout-petits possible. Le gouvernement rappelle aussi qu’il n’est jamais trop tard pour aller chercher sa première dose.

Jean-Yves Duclos en a probablement fait sursauter plus d'un en mentionnant que la vaccination obligatoire contre la COVID-19 est l'unique moyen de se sortir de la crise: « Je crois qu’on va en arriver là un jour », a-t-il mentionné.

Le ministre Duclos a eu une rencontre avec ses homologues provinciaux et territoriaux dans la journée de jeudi afin de discuter des autres pistes de solutions pour lutter contrer la pandémie. Une discussion entre tous les premiers ministres du pays devrait se tenir en début de semaine prochaine.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.