Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dépôt du rapport

Québec présente le plan de relance du réseau de la santé

durée 13h00
29 mars 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Aujourd'hui, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, accompagné du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Dr Lionel Carmant a présenté le plan de relance du réseau de la santé, lors d'une conférence de presse.

M. Dubé a débuté en mentionnant que son gouvernement avait appris beaucoup grâce à la pandémie et qu’il en voyait du positif.

« Mais encore une fois, le réseau grâce à son personnel, grâce aux partenaires a réussi à passer au travers encore une fois ces deux années. Peut-être amoché un peu aujourd’hui, sûrement, mais est toujours debout », indique-t-il

D’ailleurs, il promet que les rapports, c'était terminé et que maintenant, ils passeraient à l’action.

Les deux principaux objectifs concernent d’offrir la meilleure expérience patient aux 8,5 millions de Québécois et que le réseau de la santé devienne l’employeur numéro un pour les 300 000 employés et pour ceux qui viendront y travailler.

Meilleure expérience patient
Pour y parvenir, le gouvernement met en place le guichet d’accès à la première ligne (GAP). Cette « porte d’entrée unique » permet aux gens d’appeler à un seul numéro ou de communiquer par le site Internet.

Il sera possible de recevoir des conseils santé, prendre des rendez-vous et renouveler des prescriptions auprès des pharmaciens. Le but est d’offrir les soins dans un délai raisonnable et de rencontrer le bon spécialiste. De plus, les patients pourront évaluer le service qu’ils ont reçu.

Depuis deux ans, ce système est en place dans le Bas-Saint-Laurent. Québec ajoute que d’ici la fin de l’été plus de la majorité des Québécois qui sont sans médecin de famille pourront utiliser le guichet.

Revoir le système
Pour continuer vers le changement, la priorité de ce plan est d’offrir un meilleur accès à un professionnel, décloisonner les professions et prendre un virage beaucoup plus fort sur les soins à domiciles pour les personnes âgées et les personnes vulnérables.

Le gouvernement souhaite collaborer plus étroitement avec le privé et d’ailleurs la plupart des groupes de médecins de famille sont dans des cliniques privées.

Une autre chose importante est de travailler sur la prévention dans le but de diminuer la demande des services hospitaliers en prenant les saines habitudes de vie.

Un meilleur environnement pour les travailleurs
En désirant devenir le meilleur employeur au Québec, des mesures seront mises en place, basées sur le travail avec le privé et les intervenants en innovation, afin d’offrir un meilleur environnement ce que l’on nomme travail-vie personnelle.

Jusqu’à présent, il y aurait eu 1 900 personnes qui auraient utilisé les bourses pour se former dans le système de santé et y entrer. Des adjoints et adjointes administratives en plus ont été engagés pour diminuer la charge de travail des infirmières en ce qui concerne la bureaucratie.

Dans les prochains mois, un plan de décentralisation sera présenté pour permettre tous ces changements.

La santé mentale
Le Dr Lionel Carmant explique qu’il y a eu depuis le début de la pandémie une augmentation de 40 % de la demande pour des services en santé mentale.

Il assure que le gouvernement depuis le début de son mandat avait pris des mesures préventives. Par exemple, se concentrer sur les milieux scolaires, ajouter une ligne Info-santé destinée aux problèmes de santé mentale.

Un projet de loi sur la protection de la jeunesse est en préparation d’après les recommandations de la Commission Laurent.

Un total de plus de 10 000 enfants d’âge préscolaire ont pu profiter du programme qui permet de détecter ceux qui ont des possibilités de difficultés à l’école.

Dernièrement, le programme Avis de grossesses qui concernent les femmes enceintes qui proviennent de milieux défavorisés est disponible pour qu’elles puissent avoir accès plus facilement à des suivis.

Finalement, ce plan est prévu sur une période de trois ans.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...

André Fortin montre la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical à Christian Dubé

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, a profité de l'étude des crédits budgétaires mardi pour montrer au ministre de la Santé la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical. En pleine commission parlementaire, M. Fortin s'est rendu sur le site «Rendez-vous santé Québec» pour essayer d'obtenir une consultation avec son propre médecin de ...

durée Hier 18h00

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...