Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Surprise pour l'organisme chargé des élections

Trois jours de scrutin pour les prochaines élections fédérales ?

durée 07h00
4 avril 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L’organisme chargé d’administrer les élections au Canada a été surpris par l’annonce de cette semaine qu’il pourrait y avoir des réformes majeures quant à la façon dont les gens votent, y compris l’instauration d’un scrutin de trois jours.

L’accord de confiance et d’approvisionnement entre les libéraux et les néo−démocrates, annoncé lundi, indiquait que le gouvernement travaillerait avec Élections Canada à explorer des moyens de faciliter le vote des gens, notamment en prolongeant éventuellement la journée des élections à trois jours.

Cela survient quelques semaines avant que Stéphane Perrault, le directeur général des élections, soit sur le point de présenter un rapport détaillé sur l’élection de 2021 au Parlement, avec des recommandations d’améliorations pour l’avenir.

Le texte de l’accord libéral−néo−démocrate indiquait également que le gouvernement explorerait des améliorations quant à la façon dont les bulletins de vote par correspondance sont traités et envisagerait de permettre aux gens de voter dans n’importe quel bureau de vote de leur circonscription.

Lors de la dernière élection, certains électeurs se sont plaints que leurs votes par correspondance n’avaient pas été comptés parce qu’ils n’étaient pas arrivés à temps ou avaient été perdus.

Élections Canada a déclaré dans un communiqué qu’il « n’avait aucune connaissance préalable des engagements du Parti libéral et du Nouveau Parti démocratique liés au mandat de l’agence ».

M. Perrault, qui est responsable de l’administration des élections au Canada, a été occupé à préparer ses propres recommandations d’améliorations.

« Pour toute modification future de la loi (électorale), il sera important de prendre le temps de bien évaluer leurs répercussions potentielles sur l’administration des élections futures, a déclaré Matthew McKenna, porte−parole d’Élections Canada. Le (directeur général des élections) aurait hâte de discuter de ces changements possibles avec les députés et de partager son expertise sur l’administration des élections fédérales. »

Le député néo−démocrate Blake Desjarlais, qui a remporté son siège à Edmonton aux dépends de l’ancien élu conservateur de la circonscription après avoir travaillé dur pour augmenter la participation électorale dans le comté, a déclaré qu’un scrutin de trois jours profiterait à de nombreux électeurs, y compris aux personnes de la classe ouvrière ayant plusieurs emplois qui pourraient avoir du mal à trouver le temps de voter.

Il a affirmé que l’élargissement du scrutin est « approprié compte tenu de la taille de notre pays », ajoutant que de nombreux Canadiens prennent l’avion pour se rendre au travail et pourraient ne pas être chez eux un seul jour de scrutin.

« Nous avons vu une abstention d’un niveau record, a−t−il ajouté. Nous devons combattre l’abstention dans ce pays et rétablir la confiance dans nos institutions démocratiques. »

En octobre 2020, M. Perrault a témoigné devant un comité de la Chambre des communes sur la prolongation des jours de vote lors d’une élection durant la pandémie.

Il a dit aux députés qu’un week−end entier pourrait être consacré au vote, mais a indiqué qu’il serait difficile de trouver un grand nombre de personnes dans les bureaux de vote lundi également. Il a précisé que certains bureaux de vote pourraient ne pas être disponibles le lundi.

« Disons que nous avons accès à une école dans une certaine zone pendant le week−end. Nous ne pourrons pas l’utiliser lundi et ne pourrons pas continuer à voter », a−t−il déclaré au comité de la procédure des Communes.

Le directeur général des élections a également suggéré que le vote par anticipation pourrait avoir lieu le jeudi et le vendredi précédant une fin de semaine d’élections, de sorte qu’il y a deux jours de vote par anticipation au cours de la semaine.

Le rapport de M. Perrault au Parlement sur les dernières élections devrait contenir des propositions visant à empêcher les groupes haineux d’obtenir des allégements fiscaux et des listes de noms et adresses d’électeurs en s’enregistrant en tant que partis politiques.

Les garanties rendraient plus difficile pour les extrémistes l’accès aux avantages, y compris le temps de diffusion, destinés aux partis politiques.

Les recommandations visant à faciliter le vote des électeurs autochtones – après qu’il est apparu que certaines Premières Nations n’avaient pas accès aux bureaux de vote le jour de l’élection – seront incluses dans un rapport distinct d’Élections Canada.

Marie Woolf, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...

17 avril 2024

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...