Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il devrait nourrir 400 000 enfants supplémentaires par an

Trudeau annonce un programme national d’alimentation scolaire de 1 milliard $

durée 18h00
1 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a fait savoir que le prochain budget fédéral comprendra un programme national d’alimentation scolaire.

M. Trudeau en a fait l'annonce lundi à Toronto en compagnie de la ministre des Finances, Chrystia Freeland, et de la ministre de la Famille, Jenna Sudds, dans le cadre de la tournée prébudgétaire du gouvernement libéral.

Le programme devrait fournir des repas à 400 000 enfants supplémentaires par an.

Ottawa prévoit consacrer 1 milliard $ au cours des cinq prochaines années au programme alimentaire national.

Même si l'éducation ne relève pas de la compétence fédérale, un programme national permettrait à Ottawa de s'associer avec les provinces et les territoires, dont bon nombre effectuent déjà le travail aux côtés de groupes communautaires.

Le premier ministre a affirmé dans un communiqué que ce programme «permettra d’atténuer la pression que ressentent les familles, d’investir directement dans l’avenir de nos enfants et de veiller à ce qu’ils soient heureux, en bonne santé et en mesure d’atteindre leur plein potentiel. Il s’agit d’une question d’équité.»

Au cours de la dernière année, la Colombie-Britannique, le Manitoba et la Nouvelle-Écosse ont alloué des fonds aux cantines scolaires, mais des organisations sur le terrain ont plaidé en faveur d'un partenaire fédéral.

«Nous y parviendrons en travaillant de concert avec nos partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones et en élargissant l'accès aux programmes alimentaires scolaires partout au pays, a déclaré Mme Freeland. Et nous voulons commencer dès l'année scolaire 2024-2025.»

Le gouvernement libéral promet depuis longtemps de lancer un tel programme, et le premier ministre Trudeau a fait campagne sur ce sujet lors des élections de 2021.

Les néo-démocrates ont poussé le gouvernement libéral à tenir cette promesse avant le dépôt du budget fédéral. «Aucun enfant ne devrait aller à l'école le ventre vide, et aucun parent ne devrait avoir à endurer et à se sentir coupable parce qu'il n'a pas les moyens d'acheter des aliments sains et nutritifs», a déclaré lundi, par voie de communiqué, le chef du NPD, Jagmeet Singh.

«Nous n'accepterons pas de promesses vides dans le prochain budget. Les familles canadiennes ont besoin de ce programme, et elles en ont besoin maintenant», a-t-il ajouté.

De son côté, le Club des petits déjeuners s'est montré enthousiaste vis-à-vis de cette nouvelle, annonçant que l'organisme national allait travailler avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, les administrations scolaires et les partenaires autochtones afin de mettre en œuvre ce programme.

Tommy Kulczyk, le président et chef de la direction du Club des petits déjeuners, ainsi que Judith Barry, la cofondatrice et directrice des relations gouvernementales, étaient d'ailleurs présents aux côtés de Justin Trudeau lors de l'annonce.

Le club estime qu'il s'agit d'un tournant dans l'engagement du Canada envers le bien-être des enfants.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Secteur public: entente entérinée pour les 4000 ouvriers membres du SFPQ

Les ouvriers de la fonction publique québécoise, membres du SFPQ, ont entériné dans une proportion de 63,3 % l'entente de principe qui était intervenue quant au renouvellement de leur convention collective. Ces 4000 ouvriers, qui travaillent au ministère des Transports, dans les pépinières et dans les cuisines de prisons, sont membres du Syndicat ...

19 avril 2024

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...