Publicité
31 mars 2019 - 15:00 | Mis à jour : 1 avril 2019 - 07:56

Producteurs de grains du Québec

Utilisation des pesticides en agriculture: accueil positif

Par Salle des nouvelles

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) accueillent de façon positive le mandat d’initiative adopté par la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (CAPERN) de l’Assemblée nationale du Québec. Cette dernière souhaite faire la lumière sur l'utilisation des pesticides en agriculture. 

Selon les PGQ, le Bilan 2017 des ventes de pesticides au Québec du gouvernement du Québec fait état que les indicateurs de risque des pesticides pour la santé et pour l’environnement dans le secteur agricole sont en baisse respectivement de 14 % et de 3 % par rapport à la période de référence 2006 à 2008.

Par ailleurs, les différentes actions des producteurs ont contribué à une baisse de 30 % de risque à l’hectare à la moyenne de la période 2006-2008 par rapport à celle de 1997-1998.

Impact des pesticides 

Le mandat adopté par la commission se lit ainsi : « Examiner les impacts des pesticides sur la santé publique et l’environnement, ainsi que les pratiques de remplacement innovantes disponibles et à venir dans les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation, et ce en reconnaissance de la compétitivité du secteur agroalimentaire québécois ».

Les PGQ notent en particulier que le mandat dévoilé insiste sur la notion de « compétitivité », une problématique centrale dans tout ce débat. Par ailleurs, les PGQ ont l’intention de saisir l’opportunité de cette commission parlementaire afin de démontrer l’ampleur des efforts passés et actuels de leurs membres en matière de développement durable, et ce, en fonction des nouvelles connaissances. Pour les PGQ, c’est également un enjeu de santé des producteurs, qui doit tenir compte de la diversité des fermes.

Au quotidien, les PGQ représentent quelque 10 500 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils cultivent plus d’un million d’hectares de terre, pour un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. Les producteurs québécois produisent et commercialisent principalement des grains de céréales (maïs, blé, orge, avoine) et d’oléagineux (soya, canola).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.