Publicité

20 octobre 2020 - 08:50

Enquête

Décès d'une signaleuse routière en 2019 à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, en Montérégie : la CNESST dévoile ses conclusions

Par Salle des nouvelles

La CNESST rend aujourd'hui publiques les conclusions de son enquête sur l'accident du travail ayant coûté la vie à Lynda Lizotte, signaleuse routière de l'entreprise Location Jesna inc., le 5 décembre 2019, à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, en Montérégie.

Le jour de l'accident, des travaux de manutention de poteaux de télécommunication étaient réalisés aux abords du 813, rue Principale, à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix. Des panneaux de signalisation étaient installés pour délimiter la zone des travaux et avertir les usagers de la route de la présence des travailleurs.

En raison de travaux réalisés en bordure de la route, direction sud, la circulation devait se faire en alternance sur la voie en direction nord. Afin de diriger les usagers de la route, un signaleur routier était positionné à une extrémité du chantier sur la voie entravée alors que Mme Lizotte se trouvait aux abords de la voie ouverte à la circulation.

En cours de travaux, les panneaux de « signal avancé du signaleur routier » et de « zone de travaux » se sont retrouvés au sol. À 10 h 55, une voiture circulant en direction nord a happé Mme Lizotte. Les services d'urgence ont été appelés sur les lieux, et la travailleuse a été transportée à un centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Méthode d'installation des trépieds déficiente

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident.

  • La signaleuse routière a été mortellement happée alors qu'elle se trouvait dans la trajectoire de la voiture, aux abords de la voie de circulation en direction nord.
  • La méthode d'installation des trépieds de panneaux de signalisation était déficiente et ne permettait pas de s'assurer qu'ils résistent aux conditions du milieu afin de prévenir l'exposition de la signaleuse routière à un danger de heurt.

La CNESST a exigé de l'employeur qu'il élabore des méthodes d'installation sécuritaire de la signalisation, incluant la mise en place de pesées compatibles avec les supports de signalisation.

Suivis de l'enquête et recommandation

En plus de faire des recommandations au ministère des Transports, la CNESST transmettra les conclusions de son enquête aux organisations suivantes afin qu'elles sensibilisent leur personnel et leurs membres : l'Association des travailleurs en signalisation routière du Québec et l'Association québécoise des transports et l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.