Publicité

1 janvier 2021 - 13:34

Texte commandité

Faire du vélo en hiver à l'intérieur : 3 conseils

 

Le Québec possède de magnifiques routes et points de vue pour pratiquer le cyclisme. Les hivers que l’on connaît ne rendent cependant pas ce sport aussi agréable que durant l’été. 

 

Que ce soit à cause de problèmes articulatoires, de crainte de glisser ou des conditions routières incertaines, plusieurs cyclistes adaptent leur pratique pour la faire à l’intérieur. L’expérience peut toutefois être moins agréable que lors de la saison chaude. Voici donc trois conseils pour améliorer ces mois passés à rouler à la maison. 

Bien s’équiper

Vous n’iriez pas faire une randonnée sur la route avec un vélo bon marché? Comme pour le vélo d’extérieur, il vaut mieux avoir de l’équipement de qualité et entretenu pour veiller à ne pas se blesser inutilement. 

 

On peut acheter des bases d’entraînement pour adapter son véhicule et l’utiliser à l’année longue. Pour ce faire, on peut se rendre dans un magasin de vélo à Québec et du même coup faire faire un entretien. S’entraîner avec de l’équipement de faible qualité pourrait devenir un facteur d’irritation, d’autant plus si on a d’habitude un vélo de qualité. 

Reproduire les conditions extérieures

Si l’on est habitué à sillonner les routes en sentant le vent frais sur notre visage, on peut facilement trouver que l’air de son sous-sol devient étouffant. Ne vous gênez pas de mettre un ventilateur près de vous pendant vos entraînements pour reproduire les conditions que vous aimez le plus lorsque vous êtes à l’extérieur. 

 

Bien que l’effort physique déployé peut sembler moins grand parce qu’on reste chez soi, il ne faut pas négliger ses besoins de base. Bien s’hydrater avant et après les entraînements, et manger en conséquence est primordial. Si l’on a des objectifs d’améliorer ses performances, ce conseil vaut encore plus. 

 

Il faut tenter le plus possible de garder les mêmes paramètres d’entraînement pour ne pas nuire au rendement physique. 

Se divertir 

On le sait bien, un des plaisirs à faire du vélo extérieur repose dans le fait de voir du pays. Regarder son sous-sol en pédalant peut donc rapidement devenir redondant. On peut ainsi essayer des vidéos d’entraînement ou s’abonner à un entraîneur, choses auxquelles on n’a pas nécessairement accès quand on roule à l’extérieur. Cela permet de varier les entraînements et de sentir les encouragements de quelqu’un d’autre. On peut aussi écouter sa série ou sa musique préférée pour se motiver. 

 

Ces quelques conseils vous donneront peut-être l’élan pour continuer à vous entraîner à l’année. N’hésitez pas à varier les contextes d’entraînement et à accorder le même effort de préparation que si vous étiez à l’extérieur. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vallée-du-Richelieu Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vallée-du-Richelieu Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.