Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pénurie de main-d’œuvre en protection de la jeunesse

L’APTS invite le CISSS de la Montérégie-Est à faire preuve de créativité

durée 15h37
24 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Catherine Deveault

Préoccupée par le manque de main-d’œuvre dans les établissements du centre jeunesse de la Montérégie à la veille de la période estivale, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) tend la main au CISSS de la Montérégie-Est afin de mettre en place des solutions novatrices contribuant à attirer et à retenir le personnel qui offre ces services cruciaux aux jeunes en difficulté.

L’APTS demande plus particulièrement à la direction du CISSS d’étendre à l’ensemble de ces établissements les aménagements d’horaires atypiques testés dans le cadre d’un projet pilote sur le campus de Valleyfield, de janvier à décembre 2021. Selon l’APTS, l’initiative a eu des retombées très positives sur la rétention du personnel et sur la qualité des interventions auprès des jeunes, et ce, autant du point de vue des intervenant·e·s que de celui des gestionnaires.

« La pénurie de main-d’œuvre et la surcharge de travail qui perdurent nécessitent de faire preuve de créativité. La souplesse dans l’aménagement des horaires plaît à nos membres et les incite à rester en protection de la jeunesse. Alors qu’on appréhende des centaines de quarts de travail non comblés pour la période estivale, le fait d’étendre cette initiative à l’ensemble des 500 éducateur·trice·s de la Montérégie contribuerait à résoudre une partie du problème et démontrerait l’ouverture de la direction du CISSS à des solutions par et pour le personnel de la protection de la jeunesse dans la région », fait valoir Joëlle Lavoie-Vigeant, représentante nationale de l’APTS en Montérégie-Est.

Soulignons que le 3 mai dernier, 150 éducateur·trice·s ont signé une lettre adressée au PDG du CISSS, M. Bruno Petrucci, afin de revendiquer la mise en place de ces aménagements d’horaires qui favorisent l’expérience des jeunes recevant des services, l’intervention directe, la stabilité du personnel et la rétention de l’expertise développée par les intervenant·e·s.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 novembre 2022

Transition énergétique: des milliers de tonnes de nouveaux déchets à gérer

La transition énergétique devrait permettre de réduire les gaz à effet de serre, mais elle entraînera également l’apparition de nouveaux types de déchets. Dans une étude publiée mardi, RECYC-QUÉBEC souhaite stimuler la réflexion pour gérer de façon optimale les centaines de milliers de tonnes de nouveaux matériaux qui devront éventuellement être ...

8 novembre 2022

Le nombre de personnes ayant ou ayant eu un cancer dépasse 1,5 million

Le nombre de personnes ayant présentement ou ayant eu un cancer au Canada dépasse maintenant 1,5 million comparativement à 1 million il y a 10 ans. Dans un nouveau rapport publié mardi, la Société canadienne du cancer (SCC) explique que cette hausse résulte à la fois d'une survie améliorée et d'une incidence accrue. Le rapport fait état d’un ...

3 novembre 2022

Le taux de survie au cancer du sein aurait doublé depuis 15 ans

Le pourcentage de Canadiennes qui ont survécu à un cancer du sein a doublé depuis 15 ans, selon une nouvelle analyse réalisée à l'Université de Toronto, ce qui témoigne des progrès fulgurants réalisés dans le traitement de cette maladie au cours des dernières années. Les chercheurs torontois indiquent dans le Journal of the National Comprehensive ...