Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Canada

Il faut bâtir 1,3 M de logements d'ici 2030 pour répondre à la demande

durée 18h00
11 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le directeur parlementaire du budget estime que le Canada devrait construire 1,3 million de logements supplémentaires d'ici 2030 pour répondre à la demande.

Le rapport évalue combien de logements supplémentaires devraient être construits pour ramener le taux d'inoccupation du Canada à la «moyenne historique» de 6,9 % mesurée sur vingt ans, entre 2000 et 2019.

Le rapport d'Yves Giroux rend également compte du nombre de ménages supplémentaires qui se formeraient si suffisamment de logements étaient disponibles.

En se basant sur ces perspectives de référence, le directeur parlementaire du budget estime que le Canada aurait besoin de construire 181 000 logements de plus par année qu’il ne le fait actuellement.

Le rapport du directeur parlementaire du budget (DPB) ne prend pas en compte les récentes initiatives fédérales visant à augmenter l'offre de logements ni le nouveau plafond imposé par Ottawa sur les résidents temporaires.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) estimait de son côté en septembre dernier que le Canada devrait construire 3,5 millions de logements supplémentaires d'ici 2030 pour rétablir l'abordabilité aux niveaux «très favorables» de 2003-2004.

M. Giroux précise que son estimation de 1,3 million de logements supplémentaires d'ici 2030 est bien inférieure à cette estimation de 3,5 millions de la SCHL parce que le DPB cherchait uniquement à combler l'écart entre l'offre et la demande, sans tenir compte de l'abordabilité.

Avant même le dépôt du budget fédéral, le 16 avril prochain, le gouvernement libéral égrène depuis plus d'une semaine une série d'annonces en matière d'habitation, visant surtout à accroître l'offre de logements. Les mesures proposées comprennent des milliards de dollars de prêts à faible coût pour stimuler davantage la construction de logements locatifs, ainsi que du financement pour les infrastructures destiné aux provinces et aux municipalités.

Le gouvernement de Justin Trudeau tente par ailleurs de regagner la faveur des jeunes électeurs, de plus en plus pessimistes quant à leurs perspectives d’accession à la propriété et confrontés à des loyers qui montent en flèche.

Nojoud Al Mallees, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Lors des journées de grandes chaleurs, les chiens restent à la maison

Bien que le message soit répété chaque année, au Québec, des citoyens sont toujours témoins d’animaux laissés dans les voitures en été. Lors des vagues de chaleur comme celle des derniers jours, et de ceux à venir, la température intérieure d’un véhicule garé au soleil peut rapidement atteindre plus 50 degrés Celsius, et ce, même si le mercure à ...

Les Canadiens sentent que l'inflation à l'épicerie s'aggrave, selon un sondage Léger

Près des deux tiers des Canadiens estiment que l'inflation dans les épiceries s'aggrave, même si en réalité elle ralentit progressivement. Un nouveau sondage Léger révèle que près de 30 % des Canadiens croient que l'inflation alimentaire est principalement causée par les tentatives des épiceries d'augmenter les marges de profit. Environ le quart ...

durée Hier 15h00

Protection des locataires aînés: Duranceau va déposer son propre projet de loi

La ministre de l'Habitation, France-Élaine Duranceau, va finalement déposer son propre projet de loi afin de mieux protéger les aînés des évictions, après que son gouvernement eut appelé celui de Québec solidaire (QS) il y a quelques mois.  La pièce législative, dont le libellé est «Loi limitant le droit d’éviction des locateurs et renforçant la ...